Rail

11 avril 2019 17:45; Act: 11.04.2019 17:54 Print

Trains marchandises: la sécurité pose problème

Le niveau de sécurité des trains de marchandises n'est toujours pas atteint. L'Office fédéral des transports (OFT) tire la sonnette d'alarme.

storybild

L'OFT échange régulièrement des informations avec les autorités de surveillance étrangères. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Semelles de frein défectueuses, trous dans les bâches, réglages de hauteur non sécurisés sur les sellettes d'appui des semi-remorques, défauts de roues: tels sont certains des défauts relevés par l'OFT à l'issue de ses près de 7000 contrôles sur environ 400 trains en 2018. L'Office exige donc des améliorations aux entreprises ferroviaires, aux détenteurs de wagons, aux chargeurs et aux centres de maintenance.

«Les normes de qualité que la branche s'est fixées pour toute l'Europe sont loin d'être atteintes», écrit l'OFT dans la dernière édition de sa newsletter. Outre les défauts constatés sur le matériel roulant, l'office relève aussi des défaillances dans la communication des données destinées au conducteur de locomotive. Les inspections effectuées pour des transports de marchandises dangereuses ont également révélé des défauts dans le marquage des citernes ou dans la compatibilité de l'unité de chargement avec la marchandise contenue, ainsi que dans le marquage et la transmission des données.

Des contrôles aux terminaux de départ

Fin 2018, l'OFT a informé toutes les entreprises de transport des problèmes constatés et a exigé des mesures d'amélioration. Il examine actuellement de nouvelles mesures visant à sensibiliser les entreprises ferroviaires et les autres intervenants concernés à leurs obligations. Deux tiers du trafic de marchandises transitent par la Suisse. L'OFT échange régulièrement des informations sur la sécurité des trains de marchandises avec les autorités de surveillance étrangères. Il rappelle que les trains internationaux doivent être soigneusement contrôlés aux terminaux de départ afin d'assurer les règles de sécurité tout au long de la chaîne de transport.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • un ancien policier le 11.04.2019 18:00 Report dénoncer ce commentaire

    Le feu brûle

    Certaines personnes dites responsables jouent à la "roulette russe" malgré deux accidents majeurs, un à Lausanne avec un wagon transportant des marchandises hautement dangereuses, de même que le déraillement de Daillens qui avait mis en évidence l'état du matériel roulant. Faudra t'il des catastrophes plus graves pour cesser ce chantage ????

  • Pepito le 11.04.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    Rentabilité

    C'est vite vu, on demande de contrôler le plus vite possible avec le minimum de monde. Tout ça pour de la rentabilité. On est à limite de la catastrophe.

  • Ferrovipathe le 11.04.2019 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Sérieux manque de contrôles en route

    Bien des convois partent relativement en règle, mais comme aucun contrôle n'est effectué en cours de route (gares de triage quand ils y transitent), il arrive fréquemment que des freins lâchent, que des bâches se désolidarisent des wagons, que des essieux se rompent sous l'effet de l'usure et même que des attelages cèdent! Le désastre de Lausanne en juin 1994 pourrait bien se reproduire plus tôt que l'on ne croit...

Les derniers commentaires

  • Hubert Latrouille le 15.04.2019 05:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enterrons le danger!

    Il faut faire circuler toute cette mort sur rails en souterrain pour présever la vie en surface

  • Vick Timedelamod le 12.04.2019 09:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et ma planète!

    C'est dommage car avec du bon matos, des boggies suspendues et amorties en lacet, par exemple comme les trains Bombardier si décriés, bien, ils usent deux fois moins les voies et en allant plus vite, on pourrait mieux transiter les marchandises, non pas pour gagner du temps mais pour moins encombrer les réseaux et transporter plus de matos par le rail avec moins d'énergie. On a la traction électrique sous la main on la sabote pour ajouter des camions et des chars à charbon sur nos routes, c'est ridicule, que font les vrais verts.

    • ruedu le 13.04.2019 19:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Vick Timedelamod

      avez-vous pensé que plus dectechnologie implique du courant, des appareils de surveillance sur le wagon. ce qui l'alourdirait encore et limiterait sa capacité et compliquerait l'entretient...

  • Pastoche le 12.04.2019 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Partout pareil

    En fin, que ce soit le transport ferroviaire, maritime ou routier, peu d'entreprises respectent et sont responsables Que feront les autorisés en cas d'accident majeur ? Sera t'il la faute à pas de chance pour ne pas prendre sa responsabilité. A quand un via secura pour ces responsables et pas uniquement pour le chauffeur

  • SV le 11.04.2019 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cela rapporte plus...

    Ils préfèrent contrôler les voyageurs.........

    • ruedu le 12.04.2019 15:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @SV

      si les voyageurs étaient tant contrôlés il n'y aurait bien moins de resquilleurs...

    • ruedu le 12.04.2019 18:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @SV

      et votre voiture elle est contrôlé a quelle fréquence??? certainement moins qu'en wagon...

  • Pepito le 11.04.2019 20:47 Report dénoncer ce commentaire

    Rentabilité

    C'est vite vu, on demande de contrôler le plus vite possible avec le minimum de monde. Tout ça pour de la rentabilité. On est à limite de la catastrophe.