Suisse

18 janvier 2019 12:01; Act: 18.01.2019 12:01 Print

Traitement prolongé pour un pédophile

Un Bernois de 53 ans, condamné à 8 ans de détention ainsi qu'à une mesure thérapeutique stationnaire, a vu cette dernière être reconduite par le Tribunal fédéral.

storybild

Les juges de Mon Repos ont décidé de prolongé la mesure thérapeutique du pédophile. (Photo: Keystone)

Une faute?

Le traitement stationnaire imposé à un Bernois condamné en juin 2013 pour pédophilie sera prolongé de quatre ans. Le Tribunal fédéral admet dans un arrêt de principe publié vendredi le recours du Ministère public du canton de Berne.

Huit ans de détention

Âgé aujourd'hui de 53 ans, l'homme se faisait passer pour une jeune fille sur Internet et demandait à de jeunes garçons de lui envoyer des photos intimes. Il exerçait ensuite un chantage sur ses victimes afin d'obtenir des faveurs sexuelles.

Le Tribunal régional de l'Oberland avait condamné le pédophile à huit ans de détention. En outre, il avait ordonné une mesure thérapeutique stationnaire. Cette dernière avait démarré avant le verdict.

Recours contre le mode de calcul

Lors de la prolongation pour quatre ans, la question de la détermination du début de la mesure s'est posée. Le Tribunal fédéral y répond par un arrêt de principe.

Les juges de Mon Repos ont décidé que le délai démarre avec le prononcé de la mesure par le tribunal. Dans le cas présent, le point de départ doit être fixé au jour du jugement de première instance. La justice bernoise estimait qu'il fallait tenir compte de la date du traitement anticipé. Le ministère public avait fait recours contre ce mode de calcul. (arrêt 6B_691/2018 du 19 décembre 2018)

(nxp/ats)