Zurich

16 juillet 2014 09:46; Act: 16.07.2014 14:15 Print

Triple faute autour d'un Aperol Spritz

Un tenancier zurichois a été puni par la Régie fédérale des alcools (RFA) pour avoir proposé un cocktail à prix réduit. Il a été partiellement acquitté, mais la RFA a fait recours.

storybild

Proposer des boissons distillées, telles que l'Aprol Spritz, dans le cadre de «happy hours» est interdit en Suisse. (Photo: DR)

Une faute?

Une bisbille autour d'un simple Aperol Spritz, un cocktail composé de prosecco, d'eau gazeuse et d'Aperol (un alcool amer), occupe la justice zurichoise depuis plusieurs mois. Le tout a commencé par une offre promotionnelle faite par un tenancier zurichois sur son site internet. L'homme y avait écrit qu'il allait organiser une «happy hour» (voir encadré). Sur place, le gérant du bistrot avait installé deux panneaux. Sur le premier, recensant toutes les boissons à prix réduit dans le cadre de son offre, il a proposé un Aperol Spritz à 6 fr. Sur le deuxième support, le même cocktail était affiché à 10 francs.

La Régie fédérale des alcools (RFA) a estimé que le tenancier avait commis une triple infraction à la législation fédérale sur l'alcool, écrit mercredi le «Tages-Anzeiger». Les ventes promotionnelles du type «happy hour» sont en effet interdites en Suisse, dès lors qu'elles impliquent des boissons distillées. La RFA a ainsi estimé que la publicité faite sur son site internet était également illégale. L'autorité fédérale a par ailleurs critiqué le fait que le gérant ait fait une comparaison de prix entre deux mêmes produits en les affichant sur deux panneaux différents. Conséquence pour le Zurichois: il a écopé dernièrement d'une amende de 500 francs.

Révolté, le tenancier n'a pas voulu en rester là et a saisi le Tribunal de district de Zurich. La cour a estimé que la sanction de la RFA était un peu trop sévère. La justice a réduit l'amende de 500 à 150 francs. Dans son jugement publié en début de semaine, la justice note que la pub faite sur le site internet du bar ne faisait à aucun moment référence à des boissons distillées. La simple promotion d'une «happy hour» n'est donc pas illégale. Le Tribunal de district a également rappelé qu'une comparaison de prix entre deux produits similaires dans un même établissement n'allait pas à l'encontre de la loi. Ce qui est interdit, en revanche, c'est de comparer ses prix à ceux d'un autre bar. L'affaire aurait pu en rester là, mais la RFA a décidé de faire recours contre ce jugement auprès du Tribunal cantonal zurichois. La date à laquelle celui-ci rendra son jugement n'a pas encore été fixée.

La loi sur l'alcool, qui date de 1932, devrait bientôt être révisée. La nouvelle législation n'est toujours pas entrée en vigueur, parce que le Conseil national et le Conseil des Etats ne sont pas du même avis sur divers aspects. Ils sont en revanche tous d'accord sur un point: la légalisation des «happy hours». Selon les deux Chambres, elles devraient être permises à tout moment de la journée et avec tous les types d'alcools.

(ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cricri le 16.07.2014 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    'Tcheu c't'idée

    Mais on est ou là ? Mettre de l'eau dans l'apéro ? Y sont vraiment pas faits comme nous autres les valaisans ces zurichois !!!

  • Jerem le 16.07.2014 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    L'alcool, ce grand mal qui est responsable de tant de guerre dans le monde... Ou alors c'est la religion et la cupidité, je sais plus trop...

  • Jeff le 17.07.2014 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque t'on?

    Lamentable, pour 150Fr, on va dépenser des milliers d'autres pour un recours qui ne fera pas changer la face du monde, mais démontrer que les Suisses sont C... des fois!

Les derniers commentaires

  • Jeff le 17.07.2014 17:44 Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque t'on?

    Lamentable, pour 150Fr, on va dépenser des milliers d'autres pour un recours qui ne fera pas changer la face du monde, mais démontrer que les Suisses sont C... des fois!

  • CH le 16.07.2014 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vive la suisse

    Tcheu ce pays quoi......

  • Cricri le 16.07.2014 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    'Tcheu c't'idée

    Mais on est ou là ? Mettre de l'eau dans l'apéro ? Y sont vraiment pas faits comme nous autres les valaisans ces zurichois !!!

    • Sylvain le 16.07.2014 15:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      zh

      En l'occurrence c'est un cocktail apéritif italien...

    • sm le 16.07.2014 17:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      oui

      avec le sprite à la place de l'eau c'est nettement meilleur.

    • sm le 16.07.2014 17:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      mais mais mais

      je ne me la petterais pas à ta place cher ami valaisan.

    • Al Béro le 17.07.2014 00:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Tcheu c'tequipe

      Eh, les gars, s'avez pas lire ? J'ai pas dit que le prosecco n'était pas italien, j'ai dit que l'eau gazeuse dans l'apéro c'était un truc de zurichois. C'est pas nous autre qu'on gâcherait l'apéro avec de la flotte... Sont fous c'tequipe

  • Jerem le 16.07.2014 12:34 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà

    L'alcool, ce grand mal qui est responsable de tant de guerre dans le monde... Ou alors c'est la religion et la cupidité, je sais plus trop...

    • albina le 16.07.2014 13:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      monsieur

      totalement d accord avec toi

    • Madd le 16.07.2014 20:22 Report dénoncer ce commentaire

      @jerem

      les 3