Uri

17 juin 2015 10:06; Act: 17.06.2015 11:24 Print

Truite déformée par un anneau en plastique

Un pêcheur a été confronté à une image bien triste, la semaine passée à Sisikon, lorsqu'il a remonté un poisson à la surface. Un bout de plastique avait entaillé le corps de sa truite.

storybild

Le canton d'Uri compte en moyenne un cas du genre chaque année. (Photo: lecteur reporter)

Une faute?

«C'était assez brutal de voir ça», se remémore un lecteur de Bürglen (UR). La semaine dernière, son père s'était rendu à Sisikon (UR) pour une petite partie de pêche. Mais il n'en a pas cru ses yeux lorsqu'il a remonté sa première truite à la surface.

Le corps du poisson était totalement déformé par un anneau en plastique. «Son ventre était écorché», se rappelle le pêcheur qui s'est empressé de montrer sa prise à son fils. Celui-ci pense que le poisson est resté coincé dans l'anneau lorsqu'il était jeune et, qu'en grandissant, il n'a plus pu s'en débarrasser. «C'est incroyable que la pollution touche même les poissons de nos lacs uranais. C'est dommage que des gens jettent leurs déchets dans l'eau.»

Selon Werner Tresch, inspecteur uranais de la pêche, ce n'est pas la première fois que des poissons blessés de la sorte sont attrapés dans le canton. «Ça n'arrive pas tous les jours, mais nous avons déjà été confrontés à des cas similaires.» Werner Tresch recense en moyenne un cas du genre par année. «Lorsqu'un poisson reste coincé dans un anneau en plastique, les chances sont très grandes qu'il finisse par mourir. En grandissant et du fait qu'il bouge tout le temps, l'animal finira tôt ou tard par être blessé.»

(gwa/ofu)