Suisse

02 juillet 2014 12:08; Act: 01.08.2014 12:49 Print

Ueli Maurer a encore des vues sur un nouvel avion

Le ministre de la Défense va proposer ce mercredi l'achat d'un Pilatus PC-24 pour les déplacements officiels de nos ministres. Il remplacerait le vieillissant Cessna 560 XL.

storybild

Le PC-24 vu de l'intérieur, lors de sa présentation à Genève en 2013. (Photo: Keystone/Salvatore di Nolfi)

Sur ce sujet
Une faute?

Selon des documents confidentiels obtenus par la «Basler Zeitung», le refus populaire de l'achat des Gripen n'a pas brûlé les ailes du chef du Département de la défense (DDPS), Ueli Maurer. Le conseiller fédéral UDC proposera en effet à ses collègues, ce mercredi lors de la dernière séance hebdomadaire avant la pause estivale, l'achat d'un nouveau jet pour les déplacements officiels.

Le choix s'est porté sur un avion suisse: le Pilatus PC-24. Ce nouveau modèle a été dévoilé en mai 2013, lors de la Convention européenne de l'aviation d'affaires à Genève. L'appareil reprendrait le flambeau de l'actuel Cessna 560 XL, que les ministres utilisent pour leurs voyages jusqu'à une distance maximale de 3300 km. Et si les sept Sages se mettent d'accord sur cette acquisition, le Parlement devra encore l'approuver. Car le budget que veut allouer Ueli Maurer à cet appareil se monte à 10 millions de francs.

Remplacer, au lieu de réviser

Les révélations du quotidien bâlois viennent couper l'herbe sous le pied du chef du DDPS. Ce dernier souhaitait en effet annoncer cette option d'achat le 1er août prochain, après les festivités organisées en l'honneur des 75 ans de la firme Pilatus,qui coïncident avec une présentation officielle de ce nouvel avion. Les premiers vols d'essai du PC-24 devraient commencer en 2015, pour une livraison des premiers modèles prévue en 2017.

C'est sur le calendrier que veut jouer le ministre. Selon lui, l'actuel Cessna devra être révisé en 2017 justement. Et les ajustements techniques qui en découleront, en raison de la nouvelle réglementation sur l'aviation, sont estimés à un peu moins d'un million de francs. Et en 2020, l'électronique embarquée devra être modernisée. Là aussi, la facture risque d'être salée (environ 2 millions de francs). Des frais qu'éviteraient l'acquisition du PC-24.

Un Falcon d'occase déjà sur le tarmac

Début 2013, le Conseil fédéral s'est déjà doté d'un nouveau coucou. Berne a en effet racheté le jet de la Principauté de Monaco, un Dassault Falcon 900 EX, utilisé pour les vols longue distance jusqu'à 8000 km. Il peut transporter jusqu'à 14 personnes et dispose, contrairement à l'ancien jet long-courrier, de vraies toilettes, selon «Le Matin».

(dmz)