Votations du 28 février

12 janvier 2016 08:05; Act: 12.01.2016 08:46 Print

Un «oui» pour le 2e tube au Gothard se dessine

Si les votations du 28 février avaient eu lieu début janvier, les textes sur le Gothard, la mise en oeuvre du renvoi des criminels étrangers et la dépénalisation du mariage auraient été acceptés, selon un sondage en ligne de «20 minutes».

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La ministre des Transports Doris Leuthard a de quoi se réjouir: selon la première vague du sondage mené auprès de nos internautes début janvier, 58% des plus de 32'000 répondants sont favorables à un deuxième tunnel au Gothard. Le camp des opposants représente 31% et près d'une personne sur dix est encore indécise.

La conseillère aux Etats Brigitte Häberli-Koller (PDC/TG), membre du comité en faveur du 2e tube, est surprise: «Ce résultat est très motivant et nous pousse à continuer à nous battre avec de bons arguments... D'autant plus que l'on sait qu'il peut se passer beaucoup de choses durant les dernières semaines avant les votations.» Les opposants au texte, eux, critiquent la mauvaise répartition des forces - surtout du point du vue financier - entre le camp des défenseurs et des opposants. «C'est David contre Goliath», critique Thomas Bolli de l'association «Non au 2e tunnel au Gothard». Il explique ainsi que son comité manque d'argent pour pouvoir placer des affiches un peu partout en Suisse. C'est, selon lui, la raison pour laquelle le peuple ne connaît pas encore très bien les arguments des opposants.

Catalogue de délits dans la Constitution

Selon notre sondage, l’initiative de mise en œuvre du renvoi des criminels étrangers passerait elle aussi la rampe le 28 février prochain, avec 61% de sondés pour ou plutôt pour. Le camp des «non» est actuellement de 36%. L'UDC exige que tout un catalogue de délits méritant l'expulsion soit inscrit noir sur blanc dans la Constitution. On y trouve les meurtres, viols, traite d'êtres humains, trafic de drogue, mais aussi abus de confiance, vols, violation de domicile, dommages à la propriété, fabrication de fausse monnaie ou escroquerie à l'aide sociale ou aux assurances sociales.

Le texte introduit aussi la notion de récidive. Il demande que tout étranger condamné pour l'une de ces infractions et s'il a déjà été condamné au cours des 10 ans précédents soit reconduit aux frontières. En outre, il propose aussi l'automatisme: plus besoin de tribunal pour justifier une expulsion, une simple ordonnance pénale du Ministère public suffit, quelle que soit la gravité de la peine prononcée. Enfin, l'initiative précise que les dispositions qui régissent l'expulsion et leurs modalités d'exécution priment sur les normes du droit international qui ne sont pas impératives.

Tous les partis ou presque, y compris les Chambres et le Conseil fédéral ainsi que de nombreuses ONG sont contre le texte du parti agrarien. Fait remarquable: en décembre, l'ensemble du Conseil des Etats, à l'exception des cinq élus UDC et de l'indépendant Thomas Minder, a signé une déclaration commune contre ce texte jugé «antidémocratique» et «qui risque de bouleverser les institutions». Les sénateurs accusent l'UDC de contourner le processus législatif en soumettant au peuple des dispositions qui constituent une modification directe du Code pénal. Et ce alors que l'initiative a été lancée avant que le Parlement ne rende son projet de loi.

Supprimer les désavantages actuels qui frappent les couples mariés

Le texte du PDC «contre la pénalisation du mariage» obtient 63% d’avis favorables et seulement 24% d'avis défavorables. Il a pour but de renforcer le mariage et le partenariat enregistré. Il vise notamment à supprimer les désavantages actuels qui frappent les couples mariés et les partenaires enregistrés par rapport aux couples concubins non seulement en matière d’impôts, mais également dans le domaine de la prévoyance vieillesse. Il s’agit en priorité d’éliminer la différenciation injustifiée de l’état civil: soulager financièrement les couples et par conséquent les familles quel que soit leur modèle, écrit le PDC sur son site internet.

De leur côté, les opposants critiquent le fait que l'initiative souhaite définir de manière trop stricte le mariage dans la Constitution. Le texte prévoit en effet de la modifier comme suit: «Le mariage est l’union durable et réglementée par la loi d’un homme et d’une femme. Au point de vue fiscal, le mariage constitue une communauté économique. Il ne peut pas être pénalisé par rapport à d’autres modes de vie, notamment en matière d’impôts et d’assurances sociales.» Cette nouvelle définition rendrait plus difficile la lutte pour l'égalité des homosexuels.

Seule l’initiative des jeunes socialistes «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires» est sur le balan. Quelque 41% des sondés sont pour, 30% sont contre et 29% sont encore indécis.

(jbu/ofu/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Alfredoo le 12.01.2016 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Vive les Suisses

    Les Suisses savent voter indépendamment de ce qu'un parti politique dit. Les Suisses sont pour l'économie et l'unité du pays avec le tunnel, pour les familles en refusant la pénalisation du mariage et suffisamment stricte pour renvoyer ceux qui ne respectent pas les règles. Certains diraient que les Suisse votent à gauche, à droite et à l'extrême droite... Moi je dis que les Suisses font preuve de pragmatisme.

  • David le 12.01.2016 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Je vote non

    17'000 véhicules au Gothard contre 10x plus lausanne Genève,et loes autres contournements... chercher l'erreur. Investir l argent au bon endroit cela serait bien. Je vote non c'est clair. Bonne journée

  • Jean Pleure le 12.01.2016 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honnêteté journalistique ?

    Un OUI se dessine parmi les lecteurs de 20 minutes ! Faut pas tout confondre ...

Les derniers commentaires

  • Marc S le 12.01.2016 14:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Logique

    C'est le moment de durcir la loi pour les délinquants étrangers. D'ailleurs nous ne sommes pas les seuls à l'avoir compris. Ceux qui prétendent que les bilatérales sont mises à mal ont tort puisque l'Allemagne et la France sont en train de durcir leurs lois, comme d'autres pays de l'UE. Comment peut-on vouloir garder des criminels en Suisse, c'est aberrant.

  • Hist le 12.01.2016 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    On va pas isoler le Tessin

    Nous devons penser avenir et pas fermer les yeux. Le trafic va augmenter. Le nombre de voitures électriques aussi. A Cela il faut rajouter que les prix vont augmenter avec les années. Autant faire ce 2 tube maintenant. Mettre en service des stations de chargement dont les riverains ne veulent pas, pour voiture et camion pour ensuite les démolir c'est une aberration. Isoler le Tessin est une erreur que l'on ne doit pas faire. Il faut agir avec bon sens et discernement.

  • Roland C. le 12.01.2016 12:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Passer a la caisse pour des tubes logiques

    A Jean Luc , Apprends a lire les commentaires avant de dire des betises . le tessin vignette gratuite et le peage pour les autres. Pour ton info , au Bresil tu paies le peage par essieux ,ex ,voiture plus caravane = trois essieux , il y a des camions qui ont onze essieux 90 tonnes de soja , les routes a peage sont superbes

  • silva le 12.01.2016 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouiii 2 tunnel

    ouiiiii ett ouiii pour les gens dit non le jour ils passe 3h attend avec c'est petit enfant dans voiture ont besoin l'air pour respire aller su toilette

  • Paul le 12.01.2016 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non à une dépense inutile de 3 milliards!

    La rénovation du tunnel du Gothard avec la construction d'un second tube coûte trois milliards de francs de plus qu'un assainissement simple, accompagné dune offre de chargement temporaire sur le rail pour voitures et camions. Une dépense supplémentaire sans gain réel, puisque Berne promet de ne pas augmenter la capacité des routes. Les bouchons ne disparaîtront pas, alors que les milliards auront été dépensés...