Zurich

13 décembre 2018 23:27; Act: 13.12.2018 23:27 Print

Il aurait écoulé 7 tonnes d'herbe pour 37 millions

Un homme de 39 ans comparaît depuis mercredi devant la justice zurichoise pour avoir importé, avec l'aide de complices, 7 tonnes de marijuana en Suisse, entre 2010 et 2016. Il risque 12 ans de prison.

storybild

(Photo: Keystone/Christian Beutler)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est probablement une des plus grosses affaires de trafic de cannabis que la Suisse a connues. C'est ce qu'écrit le «Tages-Anzeiger» dans son édition de jeudi. Sept tonnes de marijuana auraient été importées des Pays-Bas et d’Espagne entre 2010 et 2016. Une vingtaine de personnes seraient impliquées. Le présumé auteur principal, un Suisse de 39 ans, a comparu mercredi devant le Tribunal de district de Zurich.

Il est accusé d'être à la tête de ce vaste trafic et d'avoir géré plusieurs plantations en intérieur. C'est ce qui ressort de l'acte d'accusation, épais de 55 pages. Selon le Ministère public, le prévenu aurait réalisé un chiffre d'affaires de 37 millions de francs. Il aurait aussi blanchi environ 5 millions de francs. Le Ministère public requiert une peine de prison de 12 ans et demande que le trafiquant présumé rembourse 4 millions de francs à l'Etat. Outre le trafic de drogue par métier, il lui reproche de ne pas avoir payé d'impôts pendant près de dix ans et d'avoir conduit au moins 190 fois alors que son permis de conduire lui avait été retiré.

Face aux juges, le prévenu s'est montré peu loquace. Il s'est contenté de nier la plupart des délits qui lui sont reprochés. Il prétend ainsi n'avoir dealé qu'avec 200 kilos de cannabis. A la question de savoir pourquoi il n'avait pas payé d'impôts pendant dix ans, il a répondu de manière évasive, sous-entendant qu'il ne savait pas comment s'y prendre.

Les deux avocats du Suisse ont demandé une peine bien plus clémente que celle exigée par le Ministère public: 36 mois de prison. Et comme leur client a déjà passé 960 jours derrière les barreaux, ils ont demandé qu'il soit libéré dès la fin du procès. Selon eux, le Ministère public a totalement gonflé les chiffres concernant le cannabis importé et vendu. Ils lui reprochent aussi d'avoir massivement mis sous pression les témoins à charge lors de leur interrogatoire.

Le tribunal de district rendra son verdict la semaine prochaine.

(ofu)