Suisse

09 janvier 2016 16:04; Act: 09.01.2016 18:40 Print

Un UDC de la ligne dure probable successeur de Brunner

Chef de campagne alémanique de l'UDC lors des élections fédérales, Albert Rösti a contribué au succès de son parti au Conseil national.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Ce fils de paysans de Kandersteg (BE), qui n'a jamais véritablement réussi à percer sur le plan cantonal, a été proposé samedi par la direction de son parti pour succéder au président Toni Brunner sur le départ.

Albert Rösti, 48 ans, a échoué dans sa tentative d'entrer au Conseil des Etats lors des élections fédérales du 18 octobre. Arrivé à la 3e place derrière les deux sortants Werner Luginbühl (PBD) et Hans Stöckli (PS), le candidat de l'UDC a renoncé à se présenter au second tour, estimant très faibles ses chances de succès.

Au National en 2011

En 2010, Albert Rösti avait déjà subi une défaite en échouant dans la course au gouvernement bernois. Après cet échec, il tente sa chance sur la scène fédérale. En 2011, il fait son entrée au Conseil national. Il est réélu en octobre.

Le chemin pour accéder au Conseil fédéral a, lui aussi, dès le début été rempli d'embûches. Une d'elles était de taille: deux Bernois, Simonetta Sommaruga et Johann Schneider-Ammann, siègent déjà au Conseil fédéral.

Fils de paysan

Durant sa carrière politique, le chef de campagne alémanique pour les élections fédérales est toujours resté fidèle à son parti. Lors de la scission de l'UDC, il a préféré ne pas suivre certains de ses collègues partis pour créer le Parti bourgeois-démocratique (PBD).

Albert Rösti a grandi dans une famille paysanne à Kandersteg, ce village de l'Oberland bernois où vit Adolf Ogi. Mais contrairement à l'ancien conseiller fédéral, Albert Rösti s'inscrit davantage dans la ligne dure zurichoise du parti que dans l'aile plus modérée bernoise. Il a ainsi été au premier plan lors de la défense de l'initiative contre l'immigration de masse.

Père de deux enfants

Ce fils de paysan méconnu en Suisse romande a suivi des études pour devenir ingénieur agronome avant d'obtenir un doctorat à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). De 2003 à 2006, Albert Rösti sera secrétaire général de la direction de l'économie publique du canton de Berne. A ce titre, il est intervenu en 2005 dans le conflit de Swissmetal Boillat à Reconvilier (BE).

Ancien directeur de la Fédération des producteurs de lait, ce père de deux enfants est aussi le président d'Uetendorf, une commune de 6000 habitants près de Thoune. Il dirige sa propre société ,«Büro Dr. Rösti», active dans la gestion de projets pour des entreprises dans les domaines de l'énergie, de l'environnement et de l'aménagement du territoire.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Giof le 09.01.2016 15:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super Toni

    En tout cas il a été un président prrformant. Depuis qu'il est là l'Udc a gagné une vingtaine de députés. Les deux magouillers Darbellay et Levrat comptent les pertes. Bizarre n'est ce pas ?

  • Bee Good le 09.01.2016 12:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    évolution

    Un peu moins blocheriens. Qu'il aie un tournus, ce n'est pas mauvais. Bonne continuation à Toni Brunner.

  • JT le 09.01.2016 18:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo M. Brunner

    Pourquoi critiquer cette personne. Il se retire de la présidence de l'UDC pour des raisons professionnelles. Peut-être qu'une autre raison non officielle l'empêche de continuer ... Je ne suis pas ses opinions politiques mais je salue la personnalité de ce meneur qui est arrivé à amener l'UDC où elle est aujourd'hui. Si certains autres partis avaient des meneurs de ce genre, l'UDC ne serait pas le premier parti de suisse aujourd'hui . Bravo M. Brunner !

Les derniers commentaires

  • Didy le 10.01.2016 17:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo et merci

    Bravo et merci. Bonnes (re)traite Tony !

  • Didy le 10.01.2016 17:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo et merci

    Bravo pour ton travail Toni

  • DIB le 10.01.2016 13:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    UDC

    Celui qui n'est pas content avec cette politique de droite suisse qui sauve pour l'instant le pays de la decheance europeenne orchestre par les USA n'a qu'a quitter le pays ! La droite c'est la suisse ! et tant mieux pour nos enfants !

  • DIB le 10.01.2016 13:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toni !

    Merci Toni ! Exemple mondiale de la politique ! Un chef comme toi , qui defend les valeurs d'un pays tout en etant paysan .... c'est a la limite emouvant ! chapeau ! l'exemple pour la jeunesse du pays ! les politiciens europeen devrait prendre exemple !!! A Bruxelles ces gauchistes avec voiture perso , pour decider rien voir la decheance de l'europe a 500'000 par an !!! la suisse comme cadeau pourrait t'offrir une belle vache avec cornes !

  • Joefrat le 10.01.2016 12:14 Report dénoncer ce commentaire

    Moche

    Décidément ils sont tous moches.... La haine de sont prochain qui ressort....