Bâle

18 février 2019 12:29; Act: 18.02.2019 14:36 Print

Un amant déniché en ligne lui pique sa fortune

Une rencontre virtuelle a fini en justice pour une Bâloise qui se retrouve dépouillée de ses biens par un faux amoureux, en fuite.

storybild

Le Ministère public bâlois met en garde contre la divulgation de données personnelles à des étrangers. (Photo: Keystone)

Une faute?

Une Bâloise a perdu des centaines de milliers de francs après être tombée amoureuse d'un escroc rencontré en ligne. Elle lui a versé plusieurs fois de l'argent à l'étranger à sa demande.

Le faux amant a «travaillé» sa victime durant de nombreux mois et l'a entraînée dans une dépendance émotionnelle à l'aide de techniques psychologiques élaborées, a communiqué lundi le Ministère public bâlois. Il lui a demandé d'ouvrir un compte en Angleterre.

La femme a porté plainte début février. Elle a perdu toute sa fortune et a contracté une dette à cinq chiffres. L'auteur n'a pas pu être épinglé pour l'instant.

Appel à la prudence

Selon un porte-parole du Ministère public, ce genre de cas ne se produit pas très fréquemment. Et de mettre en garde contre la divulgation de données personnelles à des étrangers. Les histoires qui tirent les larmes sont pour la plupart fictives. L'argent versé est en principe perdu.

Il vaut aussi la peine d'effectuer une recherche sur Internet pour vérifier l'identité de son interlocuteur. Les escrocs les plus aguerris se trouvent en Afrique et en Europe de l'Est.

(nxp/ats)