Suisse

06 avril 2019 12:00; Act: 06.04.2019 12:33 Print

Il encense Bolsonaro: un cadre de Ruag sanctionné

L'entreprise d'armement de la Confédération a sanctionné un directeur commercial qui avait loué la politique du président brésilien.

storybild

Jair Bolsonaro est un ex-capitaine de l'armée brésilienne, âgé de 64 ans. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'entreprise d'armement de la Confédération helvétique, Ruag, a rappelé son directeur responsable du commerce des munitions en Amérique latine en raison de propos controversés. Il avait fait l'éloge de la politique du président brésilien d'extrême droite.

Le poste lui a été retiré immédiatement, a indiqué samedi à Keystone-ATS une porte-parole de Ruag, confirmant ainsi une information parue dans le «Blick» et des journaux alémaniques de Tamedia. «Le directeur s'est exprimé politiquement au nom de Ruag et a déclaré que Ruag fondait beaucoup d'espoir sur le nouveau gouvernement au pouvoir», a précisé la porte-parole.

Ruag se distancie

Le cadre avait qualifié de positive la politique menée par Jair Bolsonaro, lors d'une foire aux armes à Rio de Janeiro. Dans un communiqué mis en ligne sur son site, le groupe suisse d'armement et d'aéronautique se distancie «clairement» des propos du responsable.

Jair Bolsonaro, ex-capitaine de l'armée brésilienne âgé de 64 ans, avait promis pendant la campagne électorale de lutter contre les violences criminelles et d'améliorer la sécurité au Brésil. En janvier, peu après son entrée en fonctions, il a publié un décret assouplissant les règles relatives à la détention d'armes à feu, afin de garantir le «droit à la légitime défense».

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cássia / Valente le 06.04.2019 13:02 Report dénoncer ce commentaire

    Mon président !

    Si Brésil, les criminels sont mieux armés que la l'Armée. Pendant 16 ans (Lula, Dilma, la gauche), le peuple a souffert de la violence engendrée par ces criminels qui étaient protégés par les droits de l'homme (gauche). Bolsonaro a instauré le droit à la légitime défense à la population. Désormais, si un criminel envahit une maison, il est dans une mauvaise posture. Désormais, le policier peut abattre un criminel armé si ça peut sauver un innocent. Bolsonaro est la SEULE solution pour mon pays rongé par la criminalité, l'impunité et corruption.

  • Akinamatata le 06.04.2019 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mon joli Bisounours

    Il serai de gauche il aurai eu aucun problème?

  • Eric le 06.04.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Courant unique

    Liberté de penser et bien-pensance...

Les derniers commentaires

  • Asavouar le 07.04.2019 01:21 Report dénoncer ce commentaire

    ......

    Le parti udc a un bureau de têtes pensantes, qui édite des tous ménages, qui dicte la voie du parti et qui s'appelle A.N.S.I. (Action nationale pour une suisse indépendante). Si on inverse les deux premières lettres, on peut lire autre chose. A ce niveau, il n'y a pas de hasard.

    • Savoir Ce Qui T'arrange le 07.04.2019 08:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Asavouar

      Déjà c'est l'ASIN et pas l'ASNI ! Maintenant si on peut se mettre à votre niveau, dans nasi il y a avait le mot socialiste ! Encore plus fort, le nom entier du parti était le NSDAP : parti national SOCIALISTE des TRAVAILLEURS allemands. Rien d'étonnant donc qu'ils aient pu recréer la Luftwaffe et leur troupe blindée (ce qui leur était interdit) grâce à... Staline (!!!) qui leur a mis ses usines et des bases à disposition. Étonnant non ? Sauf si finalement leur idéologie était basiquement de gauche...

    • Asavouar le 07.04.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

      .......

      D'accord avec vous. Cela permettait de faire croire au monde que ces manipulateurs étaient du côté des ouvriers. Même logique.

  • Raoul le 06.04.2019 23:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ouvrez les yeux

    Pas bien compris. RUAG appartient à la confédération. Avec deux conseillers d'extrême-droite, la Suisse me fait rire. Il faut appeler un chat un chat. Maurer et Parmelin font partie de l'extrême-droite et son bien pire que Bolsonaro

    • PasCoolRaoul le 07.04.2019 00:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Raoul

      Parmelin plus à droite que Bolsonaro... vous avez des exemples ou bien on s arrête là ?

    • Joa le 07.04.2019 00:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Raoul

      Vous ne savez pas de quoi vous parler l'udc et a droite mai pas a l'extrême droite

  • CQFD le 06.04.2019 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Équité...

    Et quand est-ce qu'on réprime ou on vire tous les enseignants et autres politiciens (de gauche) qui affichent des portraits du Che ?!

  • da Silva le 06.04.2019 22:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jair bolsonaro n'est pas un extrêmiste, ni corrupt

    Depuis quand jair bolsonaro et de la extrêmedroit ce propos sont plus que justes, avait vous êtes au Rio de Janeiro ? Pas comme un touriste, mais comme resident, allor dit pas extrêmiste moi je suis pas extrêmiste et je suis d'accord avec lui, il et pas raciste ça femme et d'origine africaine, sont cousin et gay sont meilleur ami....

  • Jivaros le 06.04.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    stop meurtres

    pour éviter les guerres et meurtres il faut couper la tête a tout le monde ainsi plus de frustration rage folie ni envie de pouvoir de tuer de faire du mal ..on aura enfin la paix dans le monde

    • Phil le 08.04.2019 17:43 Report dénoncer ce commentaire

      Bravo

      Vous m'avez bien fait rire. Merci... pour éviter les guerres et meurtres il faut couper la tête a tout le monde!