Suisses bloqués en Thaïlande

01 décembre 2008 13:52; Act: 01.12.2008 16:17 Print

Un charter a décollé de Bangkok avec 160 touristes à bord

Un avion emportant 160 touristes suisses a décollé lundi matin de la base militaire thaïlandaise d'U-Tabao, a indiqué à l'ATS Jürg Wittwer, PDG de l'assureur Elvia.

Sur ce sujet
Une faute?

De plus, la compagnie Swiss vole chaque jour depuis Chiang Mai.

L'avion charter, appartenant à compagnie bâloise «hello», est parti vers midi locales, avec près de deux heures de retard dû à d'importants problèmes au sol.

L'avion devait arriver à Zurich vers 22h30-23h00, «ce qui n'est pas très confortable pour les voyageurs», a admis Jürg Wittwer. «Nous tenterons de commencer les opérations au sol (enregistrement, bagages...) une heure plus tôt demain matin», a expliqué à l'ATS M. Wittwer.

Les infrastructures de cet aérodrome ne sont pas conçues pour une telle quantité de vols civils. Il n'existe par exemple qu'un seul appareil de scannage des bagages pour les milliers de voyageurs en attente de rapatriement par les nombreuses compagnies utilisant la base, a-t-il encore ajouté.

Second charter prévu

Mardi, un second vol charter est prévu pour rallier Zurich. Ces deux liaisons ont été mises sur pieds en collaboration avec les voyagistes suisses.

La compagnie Swiss réalise à nouveau un vol aller et un vol retour chaque jour depuis dimanche, jour où un de ses appreils a décollé de la base d'U-Tapao avec 190 personnes à bord, dont un nombre indéterminée de Suisses.

Pour lundi, mardi et mercredi, les avions de Swiss décollent de Chiang Mai, dans le nord du pays, et arrivent à Zurich chaque jour vers 19h00, a expliqué à l'ATS Jean-Claude Donzel, porte-parole de la compagnie. Pour les jours suivants, une décision sera prise plus tard en fonction de l'évolution de la situation.

Centaines de Suisses bloqués

Lundi, quelques centaines de Suisses étaient encore bloqués en Thaïlande. Leur nombre ne cesse de varier. Plus de cent s'envolent chaque jour, et chaque jour d'autres se présentent, il est donc difficile de le chiffrer, explique Jean-Philippe Jutzi, porte- parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Environ 350'000 passagers restent bloqués en Thaïlande depuis la fermeture, la semaine dernière, des deux grands aéroports civils de Bangkok par les manifestants anti-gouvernementaux, selon le ministère du thaïlandais du tourisme cité par l'AFP.

Ce chiffre inclut non seulement des touristes étrangers, mais aussi des Thaïlandais qui avaient eux réservé des vols internationaux au départ de la Thaïlande.

(ats)