Zurich

07 juillet 2014 10:51; Act: 07.07.2014 11:51 Print

Un chien enlevé par sa «dogsitter»

Odin, un toutou appartenant à un avocat zurichois, a été embarqué l'été dernier par la femme qui s'occupait régulièrement de lui. La police n'a toujours aucune trace de l'animal.

Une faute?

«Elle s'occupait bien d'Odin. On pouvait lui faire confiance», affirme L.G.*, un architecte domicilié sur la Riviera zurichoise. Son ancienne promeneuse de chien, Andrea P.*, s'est occupée régulièrement pendant près de deux ans de son toutou. L'été dernier, le Zurichois l'a payée 1000 francs pour qu'elle prenne soin d'Odin durant quatre semaines. Pendant tout ce temps, l'homme est resté en contact avec la «dogsitter» via SMS.

«Quand je suis rentré de vacances, Andrea P. n'était soudainement plus joignable», se rappelle L.G. Après deux jours d'incertitude, elle lui a envoyé un message affirmant qu'elle était partie en voyage avec son chien. Angoissé, l'architecte a immédiatement alerté les forces de l'ordre, la commune et a engagé un avocat. «En arrivant chez elle, les policiers ont retrouvé son appartement complètement vide», raconte L.G. Andrea P., aujourd'hui âgée de 39 ans, est par ailleurs partie en laissant derrière elle plus de 100'000 francs de dettes.

Afin de retrouver son chien adoré, le Zurichois a pris contact avec une centaine de personnes appartenant à l'entourage d'Andrea P. Il a également engagé un détective privé: «Il a découvert qu'elle avait été aperçue à Riehen (BS) et au Tessin. Mon chien, qui a toujours été très gentil avec les enfants, aurait tenté de mordre un jeune devant un établissement de désintoxication pour drogués à Riehen. Malgré cela, ils n'ont toujours pas pu être retrouvés.» Contactée par nos collègues alémaniques de «20 Minuten», la police n'a pas voulu donner de détails sur cette affaire. Elle s'est contentée de confirmer qu'une plainte pour abus de confiance avait été déposée contre Andrea P.

* Noms connus de la rédaction

(blu/som/ofu)