Courtelary (BE)

16 juillet 2014 11:57; Act: 18.07.2014 09:54 Print

Un directeur de banque disparaît en Corse

par Laurent Morel/cge - Le dirigeant d'une banque bernoise est porté disparu depuis une semaine. Il était parti en Corse pour faire de la randonnée et n'a plus donné signe de vie.

storybild

Daniel Perret-Gentil est un passionné de randonnée. (Photo: Clientis Caisse d'Epargne CEC)

Une faute?

«Je suis très inquiet», s’exclame Dominique Alzeari. Le procureur de la République de Bastia (F), chargé de l’enquête sur la disparition de Daniel Perret-Gentil (57 ans), indique que «les importantes recherches lancées dimanche n’ont pour l’heure rien donné». En plus des gendarmes déployés sur le terrain, des hélicoptères survolent Corte, au centre de la Corse, depuis quelques jours.

Comme l’a signalé hier la Banque Clientis, à Courtelary (BE), son directeur n’a plus donné signe de vie depuis qu’il a été aperçu samedi à Vizzavona. «Il était seul et n’avait l’air ni stressé ni fatigué», rapporte l’hôtelier qui l’a accueilli. Vers 7 h du matin, des témoins l’ont vu prendre un train en direction de Corte, où il avait laissé ses affaires dans un hôtel. Mais il n’est jamais arrivé dans l’établissement, pas plus qu’à l’aéroport d’Ajaccio où il devait embarquer dans l’après-midi. «Il a eu le temps d’aller se balader en matinée», relève le procureur, qui souligne que son téléphone portable a été déclenché une dernière fois dimanche.

Randonneur confirmé, Daniel Perret-Gentil s’était rendu seul sur l’île de Beauté pour emprunter un parcours difficile, le GR20. Jeudi, il avait écrit un dernier SMS à son amie pour lui dire que tout allait bien. Accident, disparition volontaire, enlèvement? Aucune piste n’est privilégiée. «Rien ne laisse penser qu’il a voulu se rendre introuvable, précise le procureur. Aucune opération suspecte n’est à signaler.»