Suisse

15 octobre 2015 12:58; Act: 15.10.2015 14:33 Print

Un faux sondage Migros pour arnaquer les clients

par S. Spaeth/ofu - Le géant orange a été pris pour cible par des arnaqueurs. Des inconnus tendent un piège aux clients de Migros en leur faisant miroiter un bon d'achat de 500 francs.

Sur ce sujet
Une faute?

Un sondage, prétendument réalisé par Migros, se répand actuellement comme une trainée de poudre sur WhatsApp. Il incite les gens à participer et leur fait miroiter un bon d'achat d'une valeur de 500 francs en guise de récompense. Au début du questionnaire, qui est composé de quatre questions, on peut lire que le géant orange prévoit d'étendre son réseau à Zurich et que c'est pour cela qu'il demande l'avis des consommateurs.

Le site sur lequel le sondage renvoie s'appelle migros.gesschenkkarte-aktion.com. Mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, le site n'est pas enregistré en Suisse... mais en Moldavie. Et ce n'est pas Migros qui est derrière tout ça, mais des arnaqueurs. Ceux-ci promettent aux participants un bon de 500 francs s'ils partagent dix fois le sondage sur WhatsApp et transmettent leurs données personnelles à la fin.

Un abonnement payant

La première étape n'est pas dangereuse en soi. Elle risque uniquement d'agacer les contacts WhatsApp. En revanche, la deuxième étape peut être lourde de conséquence. Car une fois qu'un participant transmet ses données, il est renvoyé vers un deuxième site où on lui demande d'entrer son numéro de téléphone. Ce que la grande majorité des gens ne voit pas: en inscrivant son numéro, on s'engage automatiquement à souscrire à un abonnement payant. «Les frais se montent à 5 francs par SMS, maximum 3 SMS par semaine», peut-on ainsi lire en tout petit au fond du site.

Sur Twitter, Migros met en garde contre cette arnaque au phishing (voir encadré): «Effacez ce message, ne le transmettez pas à d'autres personnes et surtout ne donnez pas votre numéro de téléphone.» Contacté, le géant orange affirme qu'il va traiter chaque demande de client séparément. Il compte aussi publier tout prochainement une mise en garde sur son site internet. Le service juridique du distributeur a également été contacté.

Faire très attention

Tristan Cerf, porte-parole de Migros, ajoute: «Pour l'instant, nous n'avons connaissance uniquement de messages en allemand. Aucune arnaque du genre en français ne nous a été signalée. Nous conseillons à nos clients de faire très attention.»


Cas similaires chez H&M et Ikea

Plusieurs lecteurs nous ont fait parvenir des captures d'écran de sondages H&M et Ikea qui ressemblent étrangement au sondage Migros. Même mise en page, même texte: seule l'entête est différente.

Une porte-parole de H&M s'excuse pour les désagréments que ces cas d'arnaque causent aux clients: «Nous sommes malheureusement régulièrement victimes de phishing. Lorsqu'un cas nous est signalé, nous contactons immédiatement les réseaux sociaux tels que Facebook ou Instagram pour qu'ils enlèvent les fausses annonces.» Même son de cloche chez Ikea. Le service de presse confirme qu'une première vague de messages frauduleux a été envoyée au nom de l'entreprise via Whatsapp il y a quelques semaines. Les cas avaient été signalés au service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur internet (SCOCI). Ikea avait par ailleurs publié une mise en garde à l'égard de ses clients sur son site internet. Cet avertissement sera tout prochainement réactivé en raison de la nouvelle attaque.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gad horus le 15.10.2015 14:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Confédération complice de ces anarques

    Alors moi ce que je ne comprends pas c'est qu'on autorise encore ce système de vendre des n° de téléphones à des personnes malveillantes à l'étranger, car les arnaques viennent principalement de l'étranger; mais aussi de Suisse.Donc lorsque la Confédération autorise cette pratique, elle encourage et elle est complice de tout ça.Et l e top dans tout ça c'est personne ne peut rien faire.Alors ça c'est le comble.Par contre faire des augmentations à tout va, ils savent y faire.

  • philcat1 le 15.10.2015 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention

    Ne jamais donner ses informations

  • moille janine le 15.10.2015 13:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention à ce que vous faites!

    Je réalise énormément de sondages,mais,j'annule dés que les demandes sont trop osées concernant mon compte ou même son numéro (j'ai pas de ccp,pas de cartes de crédit,etc.).

Les derniers commentaires

  • Hysteresis le 16.10.2015 06:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    naïveté

    ce que les gens sont crédules et peu méfiants. ...Pas étonnant que ce genre de truc fonctionne si bien. Un peu de réflexion ferait pas de mal à beaucoup de gens.

  • Yan Bal le 15.10.2015 22:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PostFinance

    PostFinance est également visée !!! Prudence donc

  • Matz le 15.10.2015 21:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Venez chez nous

    Ouvrons nos frontières plus besoin d'aller les chercher dans les pays finissant par i

  • jv pa le 15.10.2015 18:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    arnaques

    Une grosse société ne demande jamais d'infos personnelles sur internet etc. attention en Suisse, l'argent attire toujours les arnaqueurs. Et tout ce qui est ecrit ou autre, dans certains médias sur les sommes d'argent, les plus hauts salaires, .....des citoyens suisses, attire beaucoup les arnaqueurs. Ne vous "laissez pas avoir", faites attention avant de communiquer des données personnelles, etc. (attention aussi à certains documents, questionnaires internet ou autres, qui sont très bien imités, dans le but de soutirer bien des choses)

  • steve le 15.10.2015 17:20 Report dénoncer ce commentaire

    applications

    beaucoup de gens installent des applis venant de google store (qui regorgent d'applis douteuses voir dangereuses) sans même regarder les autorisations qu'elles demandent. Exemple: accès au répertoire, agenda, les comptes mail, micro, photo, caméra, position, identifier le no de tél y compris celui de l'appelant, sms etc. Donc faire gaffe avant de cliquer "accepter"