Suisse

12 janvier 2017 16:02; Act: 13.01.2017 08:59 Print

Un forfait de ski moins cher quand il fait moche

Deux stations suisses testent les prix en fonction de la météo. C'est une première.

storybild

Belalp (VS) teste cette formule. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Payer son forfait de ski moins cher si le ciel n'est pas clément: c'est possible dans les stations de Pizol (SG) et Belalp (VS). En première mondiale, elles testent des prix flexibles en fonction de la météo. Les rabais peuvent atteindre 50% en cas de temps exécrable.

Ciel nuageux et chutes de neige intermittentes: les prévisions de ce samedi correspondent à un rabais de 38%. Concrètement, les forfaits journaliers adultes sont proposés à 33,50 francs au lieu de 54 francs à Pizol et 34,72 francs au lieu de 56 francs à Belalp.

Pour en profiter, skieurs et amateurs de snowboard doivent acheter leur abonnement en ligne, dans la catégorie spéciale correspondante. Les forfaits météo sont mis en vente pour les sept prochains jours. Les rabais sont constamment actualisés selon les nouvelles prévisions.

Ce système a été mis au point dans le cadre d'une étude de la Haute école spécialisée de St-Gall (FHS), en collaboration avec SRF Meteo - le service météo de la radio-télévision alémanique - et la société de billeterie tipo ticketing. La Commission pour la technologie et l'innovation (CTI) de la Confédération soutient le projet avec 220'000 francs.

Pendant deux saisons

L'idée s'inspire de la tarification dynamique qui existe déjà dans l'hôtellerie ou l'aviation. Le but est de motiver les amateurs de glisse à venir sur les pistes même si le temps n'est pas idéal. L'expérience sera conduite durant deux saisons.

Toutefois, il se peut que des aménagements soient faits en cours de route, selon les observations tirées de l'étude, précise Dietmar Kremmel, du centre de compétence de gestion du marketing de la FHS. Les stations décideront ensuite si elles souhaitent adopter le système.

Remontées romandes pas convaincues

Reste à voir si ce modèle tarifaire va séduire. Du côté des Alpes vaudoises, on en doute. «Les gens veulent de la neige et du soleil», estime Jean-Marc Udriot, président de la communauté d'intérêts touristique de la région, contacté par l'ats. Et de préciser qu'il existe déjà des prix différenciés en fonction du nombre de pistes ouvertes.

Même son de cloche auprès des remontées mécaniques valaisannes. Leur président Arthur Clivaz peine à croire qu'un rabais convaincra les gens de se déplacer. «On choisit d'aller skier parce qu'il fait beau», constate-t-il.

Remise en cause des prix bienvenue

Un sondage préalable effectué par la FHS indique le contraire, explique M. Kremmel. Les interrogés ont évalué la valeur d'une journée de ski selon les conditions météo. S'ils estiment que des rabais sont justifiés en cas de mauvais temps, ils se sont également dits prêts à payer plus lors de conditions idéales.

Autre bémol pour le président des remontées mécaniques valaisannes, M. Clivaz: les clients ne peuvent pas planifier sur la base de ces rabais, comme ils le peuvent sur la base des prix de basse ou moyenne saison. «C'est une question d'opportunité.»

Cela dit, «il est intéressant qu'il y ait des recherches d'innovation pour améliorer le 'pricing', même si on en est encore au stade du tâtonnement», conclut M. Clivaz. «C'est bon que les sociétés de remontées mécaniques se remettent en cause.»

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Vanessa le 12.01.2017 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Moi je trouve cela une très bonne idées, nous allons souvent skier même par mauvais temps par contre quand il fait mauvais, nous arrêtons plus tôt et faisons plus de pauses, du coup ça fait cher la journée pour juste faire quelques descentes

  • Ac le 12.01.2017 17:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin

    Ce serait un minimum si les stations souhaitent attirer des clients... Désolée mais je ne paie pas 80.- la journée alors que la météo est pourrie ou que la moitié des pistes sont ouvertes seulement.

  • Zigotto le 12.01.2017 16:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Articulum alambicum

    Relisez au moins vos articles, quand les deux premières phrases sont les mêmes, on se pose généralement des questions XD

Les derniers commentaires

  • B.Tise le 16.01.2017 15:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trou normand

    en normandie ils remboursent les jours ou il fait beau.

  • Wethos le 13.01.2017 09:29 Report dénoncer ce commentaire

    Trop bien, excenlent

    Waouuuuuuuuuuuuu enorme, genre samedi j'aurais trop aimé etre à la station mais le prix me dit : va dimanche. super Idée

  • Robs le 13.01.2017 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Limiter le temps d'attente est plus importante

    Ce qui serait mieux c'est d'ouvrir tout la domaine même hors de période de fêtes. Souvent le temps d'attente pour le ski lifts est aussi long en période creuse.

  • Bea le 13.01.2017 02:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bas prix par mauvais temps

    Et que dire lorsque les skieurs se seront blessé à cause du mauvais temps? Il ne fallait pas venir????

  • Pipi debout pour les femmes aussi. www.p le 13.01.2017 00:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il fallait le penser.

    Bonne idée