Suisse

12 décembre 2019 18:58; Act: 12.12.2019 19:03 Print

Un homme d'affaires actif en RDC poursuivi

Un homme d'affaires est soupçonné d'avoir commercé directement avec un groupe armé accusé de crimes de guerre dans l'Est du Congo.

storybild

Le MPC a ouvert en mars 2018 une procédure pénale pour soupçon de violations des lois de la guerre pour quatre concessions minières dans l'est du Congo. (Photo: Keystone)

Une faute?

Un homme d'affaires suisse actif dans le secteur minier en RDC fait l'objet d'une procédure pénale du Ministère public de la Confédération (MPC), selon deux ONG. Il est soupçonné de violations des lois de la guerre. Les faits se seraient déroulés au cours de la deuxième guerre du Congo (1998-2003).

Dans un communiqué diffusé jeudi, TRIAL International et Open Society Justice Initiative indiquent avoir notamment découvert que l'homme d'affaires commerçait directement avec le RCD-Goma. Ce groupe armé accusé de crimes de guerre contrôlait de larges territoires dans l'Est du Congo pendant le conflit.

En 2001, l'entreprise représentée par l'homme d'affaires a obtenu quatre concessions minières de la part du RCD-Goma, qui occupait militairement la zone dans laquelle se trouvent les mines. L'octroi de ces concessions était assorti de garanties de protection, assurées par les soldats du groupe armé, avancent les deux ONG.

Interrogé par l'agence d'information Keystone-ATS, le MPC s'est limité à indiquer que «dans le contexte du commerce illégal de minerais en RDC commis durant la deuxième guerre du Congo, le MPC a ouvert en mars 2018 une procédure pénale pour soupçon de violations des lois de la guerre».

(nxp/ats)