Gossau (SG)

11 juillet 2019 15:39; Act: 11.07.2019 15:39 Print

Un homme décède, ils dégainent leur téléphone

La police saint-galloise dénonce le comportement dangereux des automobilistes qui ont sorti leur smartphone en passant près du lieu d'un accident mortel, mercredi.

Sur ce sujet
Une faute?

Le passager d'un minibus a perdu la vie mercredi après-midi dans un accident sur l'A1 près de Gossau (SG). Pour une raison inconnue, le véhicule a percuté une fourgonnette en manque d'essence, qui s'était arrêtée sur la bande d'arrêt d'urgence. Le passager du bus, un Suisse de 26 ans, a été mortellement blessé lors du choc.

Après le drame, plusieurs automobilistes passant à proximité du lieu de l'accident ont dégainé leur téléphone portable pour immortaliser la scène, rapportent nos confrères de «20 Minuten». En agissant de la sorte et à cause de leur allure réduite, ces personnes ont perturbé davantage le trafic, manquant par la même occasion de causer d'autres accidents. Jeudi, la police cantonale saint-galloise a poussé un coup de gueule sur Facebook, vidéo explicite à l'appui.

Une trentaine de conducteurs trop curieux

Les images montrent plusieurs automobilistes, téléphone portable en main, ralentir pour documenter le drame. «Nous avons été témoins de ces scènes lors de l'accident mortel d'hier (ndlr: mercredi) sur l'autoroute A1 près de Gossau. S'il vous plaît, ne mettez pas en péril la sécurité routière pour une photo/vidéo. Un accident tragique a suffi hier. Mais avec ces comportements... cela aurait pu être pire», peut-on lire sur le réseau social.

Selon la police saint-galloise, quelques automobilistes ont déjà été pincés sur place et seront dénoncés au ministère public. «Il serait triste de devoir installer une patrouille sur place rien que pour surveiller» les usagers de la route trop curieux, s'indigne Florian Schneider, porte-parole. Celui-ci était sur les lieux de l'accident mercredi. Il estime à environ 30 le nombre d'automobilistes ayant dégainé leur smartphone en passant près du lieu du drame. «Il semble que plus l'accident est grand, plus il y a de spectateurs», déplore-t-il.

(taw/joc)