Inde

25 décembre 2008 23:30; Act: 25.12.2008 23:38 Print

Un millier de manifestants arrêtés en Uttar Pradesh

La police indienne a fait usage de gaz lacrymogènes et tiré des coups de feu en l'air jeudi pour disperser des centaines de manifestants descendus dans les rues de l'Etat d'Uttar Pradesh, dans le nord du pays.

Une faute?

La manifestation avait été organisée après la mort violente d'un haut fonctionnaire.

Les manifestants, membres du Parti Samajwadi (opposition), ont bloqué des trains dans plusieurs villes et interrompu la circulation à Lucknow, la capitale de l'Etat. La police a dit avoir effectué près de mille arrestations.

Les incidents les plus violents se sont produits dans la ville d'Auraiya, où les télévisions ont montré des protestataires armés de pierres et des habitations en flammes.

«Nous avons été obligés de tirer des balles en l'air et de diffuser des gaz lacrymogènes sur des militants du Parti Ssamajwadi», a déclaré par téléphone un responsable de police d'Auraiya.

Des policiers sont aussi intervenus à la matraque dans plusieurs régions pour disperser des manifestants qui s'étaient juré de paralyser jeudi l'ensemble de l'Uttar Pradesh, l'Etat le plus peuplé de l'Inde.

Le fonctionnaire, ingénieur des travaux publics, a été retrouvé, battu à mort, mercredi à Auraiya. Un parlementaire du Parti Bahujan Samaj (BSP) au pouvoir a été interpellé en liaison avec ce décès. Il sera maintenu en détention jusqu'à sa comparution en justice le 7 janvier. Aucune charge n'est officiellement retenue contre lui.

(ats)