Zurich

11 mai 2016 13:30; Act: 11.05.2016 14:46 Print

Un papy roulé par une escort girl sans scrupules

Une prostituée de luxe a été condamnée en début de semaine à une peine pécuniaire avec sursis pour avoir escroqué un de ses clients, âgé de 81 ans, en lui soutirant plus de 50'000 francs.

storybild

L'accusée ne s'est pas présentée à son procès. (image prétexte) (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un senior en manque de tendresse a payé le prix fort pour sa naïveté. En été 2014, ce retraité de 81 ans a sollicité à plusieurs reprises les services d'une escort girl. Pour chaque visite, l'octogénaire a déboursé 450 francs. Au fil du temps, la belle Serbe de 26 ans est parvenue à gagner la confiance de son client. A tel point qu'elle est parvenue à accéder au profil e-banking du senior.

Selon l'acte d'accusation, la prostituée a versé 40'000 francs sur son compte en se servant sur celui du retraité. Elle a ensuite pris soin de changer le motif du paiement afin de dissimuler la transaction illégale. Mais la jeune femme ne s'est pas arrêtée là. Elle a aussi convaincu l'octogénaire de lui «prêter» 14'000 francs pour financer ses études. Quand son client s'est rendu compte de la supercherie, il a immédiatement porté plainte contre elle.

Des dommages-intérêts à hauteur de 50'000 francs

La Serbe était censée se présenter il y a quelques mois devant le Tribunal de district de Zurich pour escroquerie, vol et divers autres délits. Mais elle a fait faux bond aux juges à deux reprises.

Mardi, la Cour l'a finalement condamnée en son absence. La jeune femme a écopé d'une peine pécuniaire avec sursis de 300 jours-amende à 100 francs, ainsi que d'une amende de 300 francs. Le tribunal l'a ainsi condamnée à une peine plus lourde que celle demandée par le Ministère public. Ce dernier avait requis une peine pécuniaire de 270 jours-amende à 100 francs.

L'escort girl devra également verser plus de 65'000 francs à la victime pour les dommages-intérêts et des frais liés au déroulement du procès.

On ignore si la Serbe acceptera son jugement ou si elle fera recours.

(att/ofu)