Lac des Toules

18 mars 2019 19:33; Act: 18.03.2019 19:34 Print

Un parc solaire flottera en Valais

Romande Energie mettra en service le premier parc solaire flottant en milieu alpin dès l'automne prochain, sur le lac des Toules.

storybild

Lac de Toules, en Valais. (Photo: DR/twitter)

Une faute?

Pionnière mondiale, l'installation située à 1810 mètres d'altitude fera face à des conditions extrêmes. La démonstration de cette installation solaire a débuté lundi sur le lac des Toules près de Bourg-St-Pierre (VS).

Mais elle profitera d'un rendement énergétique élevé, notamment grâce la forte réflexion de la lumière sur la neige qui augmente le rendement des panneaux solaires, écrit Romande Energie lundi dans un communiqué.

Plusieurs étapes

Ce projet a débuté en août 2013 par l'installation d'une structure pilote de 60 m2 à proximité du lac. Différents types de panneaux solaires et leur inclinaison ont été testés afin de choisir la solution la mieux adaptée au projet.

Lors de la deuxième phase dès mars 2017, Romande Energie a mis à l'enquête la construction d'un parc solaire flottant dit de démonstration. Le canton du Valais l'a autorisé en septembre de la même année. Puis le projet a franchi une nouvelle étape: il va bénéficier de la GRU (Grande rétribution unique) de la Confédération durant toute son exploitation.

Vérifier la faisabilité

La construction du parc a commencé lundi par les travaux de raccordement au réseau électrique qui seront suivis de génie civil. Les structures flottantes en alliage aluminium et polyéthylène haute densité, ainsi que les panneaux photovoltaïques seront ensuite assemblés. L'ensemble de la structure sera finalement glissé sur l'eau, pour une mise en service prévue à l'automne 2019.

L'installation se composera d'un tapis de 36 flotteurs qui, arrimés au fond du lac à l'aide de poids, s'élèveront et s'abaisseront en même temps que le niveau d'eau.

Quelque 2200 m2 de panneaux solaires bifaciaux produiront alors plus de 800'000 kilowattheures par an, équivalant à la consommation annuelle de près de 220 ménages.

Etape préalable à un projet d'envergure, ce parc de démonstration vise à en vérifier la faisabilité technique et financière. Si les résultats sont favorables, plus de 24 millions de kilowattheures pourraient à terme être produits chaque année.

(nxp/ats)