21 juillet 2008 16:15; Act: 21.07.2008 16:23 Print

Un physicien craint que le CERN «avale» la Terre

Le président de la Confédération Pascal Couchepin entendra le physicien allemand Otto Rössler qui craint que la mise en marche de l'accélérateur de particules produise des trois noirs pouvant absorber la Terre tout entière.

Une faute?

Le Département fédéral de l'intérieur (DFI) lui a écrit pour l'informer que Pascal Couchepin était disposé à le rencontrer.

Le chef du DFI veut simplement entendre ce que Otto Rössler a à dire, sans arrière-pensées et sans but particulier, a dit lundi le porte-parole du DFI Jean-Marc Crevoisier, confirmant ainsi une information du «Blick». La date de la rencontre n'a pas encore été fixée, mais elle ne devrait pas avoir lieu avant la mi-août.

Le Grand collisionneur de hadrons (LHC), le plus puissant accélérateur de particules jamais construit, entrera en service le 1er août prochain au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire). Les scientifiques espèrent notamment trouver trace de l'invisible «matière noire» ou «énergie noire» censée composer plus de 96% de l'univers, et percer le mystère du «boson de Higgs», particule jusqu'ici théorique qui donnerait sa masse à la matière.

Le CERN a taxé de ridicules les inquiétudes de certains détracteurs qui craignent notamment que le LHC puisse donner naissance à un trou noir capable d'avaler la Terre.

«Ce ne sera pas la fin du monde lorsque le LHC se mettra en route», assure Lyn Evans, le chef du projet. Il juge très improbable l'apparition de micro-trous noirs dans le LHC. Et même s'il s'en formait, ajoute-t-il, ils s'évaporeraient instantanément, comme l'a prédit le célèbre physicien britannique Stephen Hawking.

(ap)