Suisse

28 avril 2019 12:10; Act: 29.04.2019 06:38 Print

Un policier néonazi travaille pour les CFF

L'homme déteste les étrangers et vénère Hitler. Il patrouille au sein de la police des transports des CFF et a même participé à la surveillance de chefs d'Etat à Davos.

storybild
Une faute?

Un néonazi travaille à la police des transports des CFF, annonce dimanche le «SonntagsBlick». Et ce St-Gallois, agé de 43 ans, ne cache pas ses convictions. Selon le journal, il affiche clairement sur son mur Facebook, en partie visible par tous, son admiration pour les Waffen-SS et Adolf Hitler. On peut y lire également des slogans racistes et des fantasmes violents envers les migrants.

L'homme, explique encore le «SonntagsBlick», a également fait partie de la police cantonale d'Appenzell Rhodes-Extérieures. A ce titre, il a été amené à protéger les plus puissants lors du Forum économique mondial (WEF) à Davos GR. Il a même été chargé de sécuriser un hôtel 5 étoiles ainsi que l'héliport de la station. Et ceci armé d'un fusil d'assaut.

Mais le plus inquiétant, c'est que ses supérieurs semblent n'avoir jamais remarqué son attitude et ses convictions extrémistes. «Il n'y a pas d'autre explication au fait qu'il patrouille toujours, arme au poing, dans les trains et les gares», estime le journal dominical.

Du côté des CFF, on se refuse à commenter la personnalité d'un employé individuel. Mais un porte-parole assure que« les CFF ne tolèrent aucun comportement inhumain, raciste, glorifiant la violence ou extrémiste de la part de leurs collaborateurs». Et il assure que lors du recrutement des policiers, un contrôle des risques autour du candidat est toujours effectué.

La présence de néonazis dans la police n'est pas une première. Plusieurs cas récents ont été découverts en Allemagne. En Suisse, le «SonntagsBlick» a également remarqué qu'un employé de Securitas patrouillait dans les rues de Schaffhouse avec un tatouage de la Wehrmacht. Un policier d'extrême droite tessinois a même été promu, alors que l'on savait depuis des années qu'il incitait à la violence contre les étrangers et vénérait Hitler.

(nxp)