Suisse

17 juillet 2018 11:16; Act: 17.07.2018 16:51 Print

Un politicien dérape avec un tweet défendant Hitler

Un membre du PBD a affirmé lundi sur Twitter qu'Adolf Hitler «ne peut pas avoir été une si mauvaise personne». Ce mardi, le PBD Suisse s'est distancié de ses propos et demande son exclusion du parti.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Thomas Keller, politicien PBD issu du canton de Thurgovie, a suscité de vives réactions sur Twitter. Lundi soir, l'Alémanique de 36 ans a en effet écrit la chose suivante: «Je ne vois pas que le dictateur et le méchant tyran en la personne d'Adolf Hitler. Il ne peut pas avoir été une si mauvaise personne.»


«Blick» explique comment le Thurgovien en est venu à tenir de tels propos sur le réseau social. Plusieurs internautes ont en effet récemment critiqué la décision du Gouvernement tessinois d'accorder une promotion à un policier qui avait fait parler de lui en 2016 pour avoir appelé à la discrimination raciale et glorifié certains propos d'Adolf Hiter. C'est dans ce contexte que Thomas Keller a réagi à une publication de Kenny Gubser, également membre du PBD, qui estime que le policier n'aurait pas dû se faire accorder la promotion parce qu'il avait glorifié des discours de Hitler.

Thomas Keller semble avoir reconnu le caractère problématique de son commentaire. Car une quinzaine de minutes après avoir pris la défense de Hitler, il a écrit: «Peut-être que j'ai réagi un peu trop vite. Mais je trouve de manière générale que chaque personne a quelque chose de bien en elle. Vrai ou faux?»


En l'espace d'un jour, l'affaire a pris une telle ampleur que le PBD suisse a réagi, mardi sur Twitter: «Le PBD suisse se distancie clairement des propos tenus par Thomas Keller et va lui demander de quitter le parti.»



(sil/ofu)