Suisse - Italie

29 juillet 2018 07:42; Act: 29.07.2018 07:59 Print

Trafic de migrants: un réseau criminel démantelé

Gros coup de filet de la police italienne, qui a mis un terme à une vaste opération de trafic d'armes et de migrants kosovars. Pour venir en Suisse, les clandestins déboursaient une fortune.

storybild

(Photo: DR/photo d'illustration)

Une faute?

La justice italienne a démantelé un réseau criminel kosovar qui se livrait au trafic d'armes et d'or, mais aussi de migrants, notamment vers la Suisse, indique Le Matin Dimanche. Dix-sept personnes ont été arrêtées, dont deux au Tessin.

Le réseau kosovar s'occupait du transport, de l'hébergement durant le voyage et des faux documents. Selon les enquêteurs, les candidats à l'exil sont nombreux au Kosovo.

Le pays n'étant pas dans l'espace Schengen, les Kosovars doivent avoir un visa pour y entrer. Mais les conditions sont drastiques et beaucoup d'entre eux tentent d'autres chemins.

Une fortune déboursée

Le montant à débourser variait en fonction du lieu de destination: 2400 francs pour l'Italie, 3500 pour la Suisse et jusqu'à 8000 francs pour l'Allemagne.

Un porte-parole du corps suisse des gardes-frontière indique dans le journal que la majorité des migrants utilise le train pour entrer en Suisse, sans passer par des réseaux.

Durant les six premiers mois de l'année, 342 Kosovars ont été arrêtés en Suisse pour séjour illégal.

Selon le Secrétariat d'Etat à la migration, 76'000 sans-papiers, toutes origines confondues, vivent en Suisse.

(nxp/ats)