Suisse

10 juillet 2018 16:36; Act: 10.07.2018 18:17 Print

Un spot contre l'initiative sur les juges étrangers

Economiesuisse a financé un clip vidéo pour s'opposer au texte de l'UDC soumis au peuple en novembre. Il sort ce mardi dans les open-airs.

Sur ce sujet
Une faute?

Les Suisses voteront sur l'initiative de l'UDC sur les juges étrangers le 25 novembre prochain. Mais la campagne démarre déjà cet été. En effet, ses opposants viennent de publier un spot pour dénoncer le texte. Le clip, signé par le réalisateur alémanique Martin Guggisberg, doit être diffusé dès ce mardi soir dans les cinémas open-air de toute la Suisse. Il a été financé par Economiesuisse, selon le Blick.

La vidéo choisit de montrer pourquoi le texte de l'UDC conduit à l'isolement, explique-t-elle en préambule sur Youtube. Elle montre un acteur bien connu outre-Sarine, Martin Rapold, en producteur de fromage d'alpage qui ne parvient pas comme prévu à vendre sa marchandise à une charmante Italienne et qui connaît quelques déboires avec les douaniers... Le clip se veut un clin d'oeil aux arguments de bataille de l'UDC qui axe sa campagne sur le fait d'être ou de ne pas être Suisse.

Rappelons que l'initiative «Le droit suisse au lieu de juges étrangers» dite aussi «pour l'autodétermination» veut inscrire dans la constitution la primauté du droit suisse sur le droit international. Tant le Conseil fédéral, le Conseil des Etats que le Conseil national l'ont rejetée. Le texte impose aux autorités d'adapter les traités internationaux contraires à la constitution et, au besoin, de les dénoncer. Le Tribunal fédéral ne serait plus obligé d'appliquer les traités internationaux qui n'ont pas été sujets au référendum.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • binioul le 10.07.2018 16:54 Report dénoncer ce commentaire

    Se battre = liberté ou tout laisser=pax

    Le droit au référendum populaire est très mal vu par les élites de Bruxel, voir même franchement combatu. S'il devenait à être interdit en Europe, on fera quoi...

  • Jerome le 10.07.2018 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Seul le peuple décide

    La propagande en marche!

  • henry le 10.07.2018 17:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    au secours

    depuis quand un douanier italien se préoccupe des lois suisses ? depuis quand exporte-t-on du fromage alors que le prix du fromage suisse est 43 fois plus élevé xD

Les derniers commentaires

  • Trump le 13.07.2018 00:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la

    propagande des traîtres à la manoeuvre ! on vit une époque vraiment étrange ou les traîtres n'ont même plus besoin de se caché ils font leur méfait aux yeux de tous comme si c'était normal ... j'aime à pensé que plus ça dure ainsi plus grande et plus violente sera leur chute bien plus que tout ce que l'histoire à connu...

  • grün le 11.07.2018 19:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    !!

    mensonges

  • Chris le 11.07.2018 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nul

    N'importe quoi cette vidéo, raison de plus pour voter contre l'UE

  • Cervin le 11.07.2018 11:36 Report dénoncer ce commentaire

    Un grand OUI contre la dictature

    J'appelle cela la tactique "Couchepin", i.e faire peur, et cela marche malheureusement (la caisse unique, Billag, élection du CF par le peuple etc). Quand on met autant de moyens pour faire peur aux citoyens c'est que l'on va vous en...er et il faut préparer la vaseline. Regardez cette vidéo de l'intervention de M. Borghezio au parlement UE, il y en a d'autres qui en ont assez et que l'on tente de faire taire. Pour ma part ce sera un grand OUI contre cette dictature.

  • Jean Marc le 11.07.2018 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et là, on dit stop!

    'Économie suisse' ... Leurs ténors, c'est pas ceux qui préfèrent engager une main d'oeuvre étrangère, meilleure marché, plutôt que nos citoyens suisses bien de chez nous ?