Suisse

12 février 2019 14:29; Act: 12.02.2019 18:57 Print

Un système automatisé de freinage dès 2020?

Un nouveau système avancé de freinage d'urgence de voiture pourrait être homologué dès 2020 en Suisse. Il devrait réduire de près de 40% les accidents urbains.

storybild

Quelque 40 pays ont trouvé un accord qui doit être validé en juin prochain pour une application dès 2020. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un nouveau système avancé de freinage d'urgence de voiture pourrait être homologué dès 2022 en Suisse. Un accord a été trouvé à l'ONU entre des dizaines de pays sur ce dispositif qui devrait réduire de près de 40% les accidents urbains.

Les systèmes avancés de freinage d'urgence (AEBS) sont dotés de capteurs qui surveillent la distance avec le véhicule ou le piéton devant eux. Ils détectent si une collision est imminente.

Dans ce cas, «ils activeront les freins» si le conducteur ne réagit pas, a affirmé mardi devant la presse à Genève un porte-parole de la Commission économique de l'ONU pour l'Europe (CEE-ONU). Les prescriptions techniques ont été validées par le Groupe de travail des véhicules automatisés et autonomes (GRVA) de cette institution. Quelque 40 pays ont trouvé un accord qui doit être validé en juin prochain pour une application dès 2020.

La Suisse fait partie des 53 Etats parties à l'accord de 1958 sur les prescriptions techniques des véhicules roulants qui pourront appliquer cette mesure. Le Japon a précisé qu'il le ferait dès le premier jour de l'entrée en vigueur du nouveau règlement. Après avoir annoncé une volonté similaire, les Européens ont annoncé qu'ils l'appliqueraient en 2022.

Sauver 1000 personnes par an

Or, systématiquement, «la Suisse s'aligne sur l'UE» pour l'homologation des technologies liées aux voitures, a aussi dit le porte-parole. Elle imposerait alors ces systèmes à toutes les nouvelles voitures vendues dans le pays, en moyenne 315'000 par an. En zone urbaine, ceux-ci pourraient réduire le nombre des 88 victimes annuelles observées.

Ce recul pourrait même atteindre jusqu'à près de 40%, selon des estimations. L'AEBS pourrait également sauver plus de 1000 personnes parmi les plus de 9500 décès de ce type chaque année dans l'UE. A l'intérieur des zones urbaines européennes, 50% des victimes sont des automobilistes et 40% des piétons.

Des AEBS existent déjà pour certaines voitures dans certains pays. Mais aucune exigence technique standard n'en garantissait jusqu'à présent le bon fonctionnement. Le nouveau règlement doit aboutir à des prescriptions internationales que les Etats pourront imposer à l'ensemble des véhicules de moins de 9 passagers lorsqu'ils circulent à faible vitesse.

Le groupe de travail va poursuivre ses travaux pour élargir ces dispositions à d'autres situations pour les piétons et les cyclistes. Celles-ci devraient être discutées en septembre prochain.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lisa le 12.02.2019 14:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Eh ben...

    Si cette mesure peut éviter les cons qui vous collent et qui se prennent pour les rois de la route! Tant mieux.

  • silva le 12.02.2019 14:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    regarder téléphone tout temps

    Le meilleur système c'est interdire le téléphone dans là voiture !!

  • Yves le 12.02.2019 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Distances

    Les abrutis qui collent a 2 mètres alors que je roule a 80 ou plus sont les vrais problèmes... Remplacer avec de la technologie la bêtise humaine en gros?

Les derniers commentaires

  • john le 15.02.2019 09:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    blablabla

    pourquoi pas faire comme le Danemark? 0 radar, limite de vitesse modifiable de 70 à 90. résultat, le pays avec le moins d'accident en Europe!!!

  • Poztonnaille Phoneyroul le 13.02.2019 11:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mort de rire et rien vu arriver

    La conduite étant une des rares tâche répétitive non automatisée et très mortifère de surcroît, ces déchets électroniques pour ivrognes fatigués au téléphone sont nécessaires mais encore très limités en performances, car tout obstacle fixe n'est pas reconnu par un radar qui utilise l'effet Doppler entre le mouvement de la cible et le paysage fixe. Les radars anti collision sont ainsi très piègeux et aussi interfèrent entre eux. Faudra une reconnaissance codée des formes, hatchback, pickup, moto, chevreuil, bus, camion. Bref, encore une lubie de bobo Teslageek qui n'a aucune idée des problèmes.

  • Un jeune le 13.02.2019 07:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excusez moi !

    Serait-il possible d'avoir un système qui contraint les gens à rouler à 120km/h minimum sur l'autoroute et à se rabattre sur la droite après un dépassement ? Merci ! Parce que les escargots qui se croient en Angleterre, y'en a marre...

  • Jules le 13.02.2019 06:54 Report dénoncer ce commentaire

    bêtise humaine

    les stocks de bêtise humaine étant illimités, contrairement aux matières premières, le système devra être vachement performant pour être efficace.

  • Rob le 13.02.2019 06:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interrogation

    Ma question : réduire ou augmenter les accidents en milieu urbain ?