Après «No Billag»

05 mars 2018 10:09; Act: 05.03.2018 11:25 Print

Un nouveau texte pour une redevance à 200 francs ?

L'initiative No Billag a été largement refusée. Mais un nouveau texte pour une redevance radio-TV moins chère pourrait voir le jour.

storybild

Les initiants de No Billag, ici dimanche devant la presse, n'ont peut-être pas dit leur dernier mot. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'initiative «No Billag» a été balayée dimanche par 71,6% des votants et par tous les cantons. Mais tout le monde s'accorde à exiger désormais des réformes. La SSR elle-même a dévoilé un plan d'économies de 100 millions de francs dès le résultat connu. Mais les initiants n'entendent pas s'arrêter là. Ils pourraient lancer une nouvelle initiative pour une redevance à 200 francs cette fois.

Selon 20 Minuten, un groupe issu du comité de No Billag plancherait sur ce texte qui exigerait le même montant que le contre-projet à l'initiative «No Billag» proposé par l'UDC, contre-projet qui avait été balayé au Parlement. La nouvelle proposition aurait reçu le soutien de la faîtière Economiesuisse. Elle serait bien plus dangereuse que «No Billag» pour la SSR, estime Diego Yanez, ancien rédacteur en chef de la télévision suisse. Car cette fois, un plan B serait possible. «La SSR serait massivement affaiblie, mais pas détruite. »

Selon 20 Minuten lundi, l'UDC va relayer le texte des initiants d'abord au Parlement. Mais si ses tentatives échouent, elle va peut-être s'engager à son tour pour une initiative à 200 francs, a souligné le conseiller national UDC Gregor Rutz.

A Berne, l'UDC maintient également la pression. Elle a en effet déposé le 26 février deux initiatives parlementaires. L'une, signée de la conseillère nationale Natalie Rickli, exige de réduire le montant de la redevance à 300 francs par an et par ménage. L'autre provient de Gregor Rutz. Le texte exige que les entreprises soient exemptées de la redevance.

Nouvelle loi en vue à Berne

Le thème de la redevance radio-TV n'est donc de loin pas enterré avec le résultat de No Billag. Doris Leuthard l'a rappelé dimanche: le prochain grand chantier du Conseil fédéral en la matière sera la nouvelle loi sur les médias électroniques. Un projet de loi devrait être présenté en juin pour remplacer l'actuelle législation sur la radio et la télévision.

Cette nouvelle réglementation du service public financé par la redevance devrait être indépendante des vecteurs de diffusion. La SSR et les médias locaux devraient pouvoir utiliser cette manne pour les contenus qu'ils proposent sur Internet. Des médias présents exclusivement en ligne pourraient être reconnus comme prestataires du service public.

(cht/nxp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jean le 05.03.2018 11:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    toujours payer

    Ça veux dire que toutes ces dernières années nous avons trop payé! Des vaches à lait quoi...

  • Pat le 05.03.2018 12:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pigeons

    Ce que personne ne sait, c'est que même sans billag la SSR aurait trouvé les moyens de survivre... On s'est juste fait avoir par tout ce matraquage médiatique qui est arrivé à nous faire penser que la votation visait à garder ou supprimer la SSR... en réalité la votation était pour garder ou supprimer une taxe... pas la SSR. Pigeon un jour, pigeon toujours.

  • Steve Roggo le 05.03.2018 16:50 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'y crois pas

    ...Je n'arrive pas à croire à se score de 71.6% contre. Les salaires de tout ce beau monde de la SSR et les autres devraient être rendus publiques dans la mesure où nous les finançons.

Les derniers commentaires

  • Jean-Marc le 06.03.2018 16:30 Report dénoncer ce commentaire

    Augmentations de de 91 à 2015???

    Quelle que soit l'issue de ces votations, nous avons tous relevé qu'il y a un gros potentiel d'économies à faire au sujet de la SSR et tout ce qui est subventionné dans la foulée! Or ceci est tout à la fois réconfortant et choquant, car cela signifie que toutes les augmentations de la redevance durant ces 30 dernière années ont été faites dans un esprit de tromperie crasse!

    • Jean-Marc le 08.03.2018 10:49 Report dénoncer ce commentaire

      No-Billag

      Dans ce contexte, comment aurais-je pu voter contre No-Billag? Il était clair qu'il fallait sanctionner ces augmentations malhonnêtes, car la confiance est rompue! Imaginons que vous fassiez la même chose à votre travail: vous abusez de la confiance que vos supérieur ont en vous, pour doubler votre budget, sans réel besoin! C'est un abus de pouvoir couplé avec un abus de confiance!

  • St Roggo le 06.03.2018 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Transparence des salaires

    À quand la transparence des salaires financés par notre redevance ?

  • thierry morges le 06.03.2018 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    humour

    les gens vont voter contre ,c'est pas assez cher.ha!ha!ha

    • Soline le 06.03.2018 20:51 Report dénoncer ce commentaire

      Non Billag

      Exactement ils vont encore voter contre comme si on payé déjà pas assez en Suisse

  • Confédéré le 06.03.2018 10:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore une question

    Si les Chambres avaient accepté de valider le contre-projet à 200.- ( je nen connais pas tous les détails, si tant est qu ils aient été précisés), les initiants auraient ils retiré leur initiative ?

  • Jean Castellane le 06.03.2018 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Ca continu,No Goulag

    Et on a fait tout ce foin pour en arriver là.Des gens se sont insultés sauvagement sur ce site.Et voilà que ca va recommencer pour 200.-Fr.A quand une retraite augmentée de 200.- ?