TGV Berne-Paris

11 décembre 2009 13:33; Act: 11.12.2009 13:39 Print

Un train Regio-express remplacera la liaison supprimée

Les cantons de Berne et Neuchâtel ont annoncé vendredi la mise en oeuvre d'une solution alternative à la suppression d'une des deux liaisons TGV quotidiennes directes aller-retour Berne-Paris.

Une faute?

Un accord a été négocié avec les CFF.

Les gouvernements des deux cantons et les CFF ont présenté mardi les termes de l'arrangement, lors d'une conférence de presse à Neuchâtel. Selon un communiqué, un train Regio-express circulera entre Berne et Frasne (F) aux mêmes heures pour remplacer la liaison TGV supprimée.

En matinée, les voyageurs en provenance de Paris à destination de Berne descendront du TGV à Frasne pour emprunter le Regio-express. En soirée, les voyageurs à destination de Paris en provenance de Berne emprunteront le Regio-express jusqu'à Frasne, où il pourront monter dans le TGV circulant en direction de la capitale française.

Un seul aller-retour

Les liaisons TGV directes au départ de Berne le matin et au départ de Paris le soir sont maintenues. La société Lyria, filiale d'exploitation commune aux CFF et à la SNCF, avait annoncé en mai la suppression des liaisons qui seront assurées désormais par le Regio-express, à partir du changement d'horaire prévu dimanche.

L'accord conclu avec les CFF fait suite aux protestations émises par les cantons de Berne et Neuchâtel après la décision de Lyria. La société franco-suisse avait motivé son choix par la baisse de fréquentation sur le TGV Berne - Neuchâtel en soirée et le TGV Neuchâtel - Berne en matinée.

Données contestées

Les deux cantons concernés contestaient les données communiquées par Lyria. A leurs yeux, la décision de la société exploitante constituait un premier pas vers la suppression à terme des deux liaisons TGV aller-retour directes entre Berne et Paris.

Le canton de Berne avait fait valoir notamment que la liaison directe Berne-Neuchâtel-Paris est plus rapide que la nouvelle ligne TGV Bâle-Paris, qui contraint les voyageurs au départ de Berne de changer de train à Bâle.

Discriminatoire

Pour les deux cantons concernés, la liaison TGV directe Berne-Neuchâtel-Paris ne doit pas faire les frais de la restructuration du trafic ferroviaire entre la Suisse et la France. En terme de fréquentation, selon eux, il n'y a pas de raison de privilégier les entrées TGV par Bâle ou par Lausanne-Genève.

(ats)