Lutte contre la malaria

08 décembre 2008 18:01; Act: 08.12.2008 17:20 Print

Un vaccin protège 65 % des enfants testés

Des chercheurs suisses et tanzaniens ont annoncé lundi avoir réalisé une percée importante dans la lutte contre le paludisme.

Une faute?

Un vaccin testé à Bagamoyo en Tanzanie sur 340 enfants entre juillet 2006 et février 2008 montre des résultats prometteurs.

Deux tiers (65,2 %) des enfants vaccinés ont résisté à la malaria. De plus, le vaccin baptisé RTS,S/AS02D s'est avéré sûr. Il n'interagit pas de façon négative avec les autres vaccins usuels administrés aux enfants, contre la diphtérie, le tétanos ou la polio, a indiqué lundi l'Institut tropical suisse (STI) à Bâle.

Selon ce dernier, ce vaccin est le seul qui ait conduit jusqu'ici à «une protection significative» des enfants et des nouveaux-nés. Sur les quelque 60 tests cliniques réalisés ces dernières années dans le monde avec des vaccins potentiels contre le paludisme, seul celui à base de RTS,S est prometteur, écrit le STI.

Le vaccin a été développé dans le cadre de la Malaria Vaccine Initiative en coopération avec la société GlaxoSmithKline. La Malaria Vaccine Initiative est financée par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Vers une étude à grande échelle

Au cours d'une seconde étude menée en Tanzanie et au Kenya avec le même vaccin sur 900 enfants âgés de 5 à 17 mois, le recul a été de 53 %. Les résultats ont été présentés lundi à La Nouvelle Orléans (Etats-Unis) lors du congrès annuel de l'American Society Of Tropical Medicine and Hygiene. Ils sont publiés dans le dernier numéro du «New England Journal of Medicine».

Selon le responsable suisse de l'étude, Marcel Tanner, ces résultats ouvrent la voie à une étude de phase 3 à laquelle 16 000 enfants de onze centres africains participeront. Si les résultats se confirment, le vaccin pourrait être enregistré en 2011.

La malaria provoque un million de décès par an, selon l'OMS. Un enfant de moins de cinq ans meurt encore de la malaria toutes les 30 secondes.

(ats)