Berne

24 juillet 2014 11:52; Act: 24.07.2014 18:32 Print

Un village de l'Emmental noyé sous les flots

Les intempéries continuent de faire des dégâts en Suisse alémanique. La commune de Schangnau (BE), dans l'Emmental, est sous l'eau.

Voir le diaporama en grand »
29.07 Les sapeurs-pompiers ont renforcé les mesures de protection en ville de Berne, dans les quartiers longeant l'Aar, dans la perspective de nouvelles précipitations. 28.07 Le mois de juillet n'est pas encore terminé et pourtant ce millésime 2014 aura battu de nombreux records au niveau de la pluviométrie. 28.07 Les abondantes précipitations de lundi ne sont pas restées sans conséquence. Des inondations et des glissements de terrain se sont produits en Suisse centrale et orientale. Les dangers restaient très localisés en Valais. 28.07 Les pluies ont également gonflé les cours d'eau et rempli les lacs. L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a lancé une alerte de danger limité pour les cours d'eau situés notamment en Suisse alémanique. Localement, le Tessin est aussi touché. 28.07.2014 Des pompiers aident à déblayer une route de Zaeziwil, dans l'Emmental (BE), très touché par les fortes précipitations. 26.07 L'Emmental (BE) est restée samedi la région de Suisse où les conséquences des intempéries qui sévissent depuis plusieurs jours en Suisse sont les plus inquiétantes. Avec plusieurs cours d'eau qui ont à nouveau débordé et de nouvelles précipitations attendues, la situation demeure tendue mais sous contrôle. Les dégâts restent pour l'heure contenus, vu l'ampleur des intempéries qui n'arrivent que tous les 300 ans statistiquement. Depuis jeudi , les forces d'intervention de l'Emmental ont effectué une septantaine d'opérations de déblaiements. Les secouristes et autres victimes des inondations sont à bout de force. 25.07 Les travaux de déblayage se poursuivaient vendredi dans l'Emmental après les inondations de la veille. Un adolescent est par ailleurs porté disparu dans une rivière près de Thoune (BE). Une des priorités est de retirer les gravats du lit de la rivière Emme pour éviter de nouvelles crues en cas de fortes pluies. Dans la région de Schangnau (BE), l'armée construira deux ponts de secours pour remplacer les deux en bois emportés par les eaux. De leur côté, les habitants continuaient à nettoyer leurs maisons et leurs fermes. Ils ont tous décidé de rester chez eux plutôt que d'être évacués. La rivière Emme, ainsi que le ruisseau qui arrose la municipalité de Schangnau (BE) sont sortis de leur lit jeudi. Les routes sont coupées et un pont a été emporté. Des arbres sont emportés par les flots.

Une faute?

De violentes pluies se sont abattues tôt jeudi matin sur une partie de l'Emmental bernois en l'espace de quelques heures seulement. Plusieurs rivières sont sorties de leur lit, provoquant d'innombrables inondations et déversements de boues. Les dégâts se chiffrent en millions de francs.

Jusqu'à 100 litres de pluie par mètre carré sont tombés par endroits, a indiqué Marco Stoll, météorologue chez MétéoSuisse. Les intempéries ont surtout touché l'Emmental. A Schangnau, des habitants ont dû être évacués de fermes submergées. A Bumbach, des flots chargés de boue et de cailloux se sont frayés un chemin à travers le village.

Les intempéries ont également atteint dans une moindre mesure d'autres régions comme Interlaken, Brienz, Meiringen ou Grindelwald dans l'Oberland bernois. Dans le canton de Lucerne, les pompiers sont intervenus pour mettre en sécurité un troupeau de 300 bovins. Une des bêtes a dû être sauvée via des mesures spéciales.

Les dommages se chiffrent en millions, a déclaré Markus Grossenbacher, préfet de l'arrondissement de l'Emmental bernois, lors d'une conférence de presse organisée dans l'après-midi. Par chance, personne n'a été blessé.

Tous les 300 ans

La commune de Schangnau a été durement touchée. «Nous prendrons la mesure des dégâts dans les jours à venir», a déclaré le président de la commune, Ueli Gfeller. Trois chèvres et une centaine de poules ont péri dans les flots.

Sur place, les pompiers et la protection civile étaient toujours à pied d'oeuvre. Des représentants de l'armée étaient également sur le terrain afin d'examiner s'il faut envoyer l'armée en renfort pour construire un pont de secours. Deux vieux ponts en bois ont été emportés par les eaux.

Des crues de l'ampleur de celle vécue jeudi à Schangnau n'arrivent statistiquement qu'une fois tous les 300 ans, a expliqué David Volken, porte-parole de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) sur les ondes de la radio SRF1. Les valeurs maximales enregistrées en 2005 et 2007 ont été dépassées.

Population mise en garde

En attendant que le niveau d'eau commence à baisser dans les régions détrempées, les autorités ont mis en garde les habitants des régions en aval où sinue l'Emme, contre le risque de débordement, notamment dans le canton de Soleure.

Par exemple, les flots de l'Emme aux confins de Gerlafingen (SO) atteignaient 412 mètres cubes par seconde en début d'après-midi. En temps normal, le flux oscille entre 7 et 13 mètres cubes par seconde. En fin de journée, la situation commençait à se normaliser et l'alerte a été levée.

L'Emmental a déjà été victime de plusieurs épisodes de crues ces dernières années. En 2007, ce sont les communes d'Eriswil et d'Huttwil qui avaient été gravement touchées. Trois personnes avaient perdu la vie dans ces intempéries.



(tab/smu/dmz)