Revue de presse

14 février 2011 08:45; Act: 14.02.2011 09:33 Print

Un vote en faveur de la tradition

La presse suisse estime que les opposants à l'initiative sur les armes sont parvenus à faire du scrutin un vote sur la sécurité et les valeurs.

Votations du 13 février

Un seul objet est soumis en votation populaire le 13 février 2011: l'initiative populaire «Pour la protection face à la violence des armes».
Oui
 43.69 %
Non
 56.31 %
Participation: 48.54 Prozent
Oui: 1082396
Non: 1395119
CantonsEncore aucun résultat: 0
Oui: 6
Non: 20
Argovie
Habitants: 612600
Oui
 38.57 %
Non
 61.43 %
Appenzell Rh.-Ext.
Habitants: 53100
Oui
 37.77 %
Non
 62.23 %
Appenzell Rh.-Int.
Habitants: 15700
Oui
 27.68 %
Non
 72.32 %
Berne
Habitants: 979800
Oui
 40.62 %
Non
 59.38 %
Bâle-Campagne
Habitants: 274500
Oui
 45.19 %
Non
 54.81 %
Bâle-Ville
Habitants: 185000
Oui
 58.92 %
Non
 41.08 %
Fribourg
Habitants: 278500
Oui
 41.14 %
Non
 58.86 %
Genève
Habitants: 457800
Oui
 61.05 %
Non
 38.95 %
Glaris
Habitants: 38600
Oui
 30.18 %
Non
 69.82 %
Grisons
Habitants: 192600
Oui
 35.00 %
Non
 65.00 %
Jura
Habitants: 70100
Oui
 52.02 %
Non
 47.98 %
Lucerne
Habitants: 377600
Oui
 39.93 %
Non
 60.07 %
Neuchâtel
Habitants: 172100
Oui
 53.20 %
Non
 46.80 %
Nidwald
Habitants: 41100
Oui
 31.23 %
Non
 68.77 %
Obwald
Habitants: 35600
Oui
 28.14 %
Non
 71.86 %
St-Gall
Habitants: 478900
Oui
 39.17 %
Non
 60.83 %
Schaffhouse
Habitants: 76400
Oui
 38.95 %
Non
 61.05 %
Soleure
Habitants: 255300
Oui
 35.03 %
Non
 64.97 %
Schwytz
Habitants: 146700
Oui
 29.14 %
Non
 70.86 %
Thurgovie
Habitants: 248500
Oui
 34.53 %
Non
 65.47 %
Tessin
Habitants: 333800
Oui
 36.52 %
Non
 63.48 %
Uri
Habitants: 35400
Oui
 29.39 %
Non
 70.61 %
Vaud
Habitants: 713300
Oui
 53.70 %
Non
 46.30 %
Valais
Habitants: 312700
Oui
 38.06 %
Non
 61.94 %
Zoug
Habitants: 113100
Oui
 42.81 %
Non
 57.19 %
Zurich
Habitants: 1373100
Oui
 50.37 %
Non
 49.63 %

Sur ce sujet
Une faute?

Le rejet de l'initiative «pour la protection face à la violence des armes» serait, selon les journaux helvétiques, plus une défense de la tradition qu'une décision sur le fond.

Ainsi, sous le titre «Maintenir la tradition», «Le Temps» remarque que la campagne de votation a «largement déformé le texte de l'initiative». «Une mesure technique (...) est devenue un débat national sur la tradition, les étrangers criminels, les tirs sportif, la chasse, voir l'existence même de l'armée».

Habilement

«La Liberté» estime que «les opposants à l'initiative ont habilement focalisé le débat sur l'arme militaire» même si elle «ne représente qu'une infime partie des armes existant dans le pays». «C'est la Suisse des stands de tir, des chasseurs et des soldats qui s'est massivement mobilisée pour faire échec à l'initiative».

Tout en relevant que «les tenants de la tradition sont rassurés», «Le Nouvelliste» se demande, lui, «sur quoi les citoyens ont réellement voté». «Paradoxalement, ce sont ceux-là même que l'initiative voulait épargner, à savoir les chasseurs, les tireurs sportifs et les collectionneurs, qui ont fait capoter le projet.»

Peur

«Au sujet des armes, n'est-ce pas plutôt la peur de voir disparaître une certaine vision de la Suisse qui l'a emporté?» se demande le «Journal du Jura». Et d'ajouter: «Et tant pis si cette image, digne d'Epinal, ne correspond plus aux réalités stratégiques d'aujourd'hui».

Plus véhément, «Le Quotidien jurassien» écrit que «c'est une victoire de la tradition, du conservatisme». En affirmant que l'initiative constituait «une attaque contre la liberté individuelle, la responsabilité du citoyen, contre l'armée de milice, ils ont su lever des troupes diverses». «Guillaume Tell est sauvé, il peut dormir en paix».

Paradoxe

«La Tribune de Genève» estime que «c'est la Suisse moderne qui a perdu cette bataille». Elle relève un paradoxe, estimant que «les Suisses conservateurs, UDC en tête, ont voté hier contre une mesure de sécurité». «Entre sauver des vies ou sauvegarder le mythe désuet attaché à l'arme militaire, il ont préféré le mythe».

«24 heures» relève aussi que les Suisses «ont dit oui à la tradition», même si celle-ci a été revisitée, l'armée ayant du admettre que «tout le monde ne peut se voir confier un fusil d'assaut, et encore moins les cartouches». D'ailleurs, «les Suisses n'ont pas admis la très pessimiste vision du monde portée par les initiants» et ont fait «face aux armes, le pari de la confiance».

Suisse alémanique

Le ton est le même dans la presse alémanique. Ainsi, la «Basler Zeitung» titre: «Victoire de la vieille Suisse». Pour la «Neue Zürcher Zeitung», «la sécurité et la défense sont des valeurs très profondément ancrées», alors que le «Bund» estime que «quelques symboles pathétiques peuvent être plus forts que la froide raison».

Pour le «St-Galler Tagblatt», une «machinerie de marketing géniale» a fait de l'initiative le terrain où se jouait la grandeur ou la déchéance du pays. Ce journal relève en outre que, tant sur le fond que sur la forme, les opposants ont «sorti les mêmes chansons qu'ils avaient déjà entonnées lors des votations sur les minarets et sur le renvoi des étrangers».

Le «Tages Anzeiger» va dans le même sens. «Pour une large partie de la population, il s'agissait d'une question d'identité nationale, de défense de la liberté et de l'autodétermination». «Il est facile d'organiser la résistance en agitant de tels spectres».

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Nick Nick le 14.02.2011 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Un genevois citadins

    Les commentaires sur les sites intenet des média français sont élogieux: ex: "un peuple armé et qui décide de ses propres lois? Ca c'est la vraie démocratie!" Les partisants de cette initiatives, les internationalistes, les bobos "modernes" pseudo-intellos qui nous prennent, nous, propriétaires d'armes responsables, pour des bouseux ne se rendent pas comptent de ce que le mot "liberté" signifie encore..

  • Nico le 14.02.2011 07:34 Report dénoncer ce commentaire

    Effrayant...

    ... le nombre de types qui se voient en train de dégommer à tout va les voleurs de poule... Quel Far-West ! Cette initiative était inapplicable, certes, mais elle a eu un mérite : faire sortir du bois les vrais criminels, les types comme vous et moi un peu trop impulsifs et qui peuvent déjanter, ne serait-ce qu'une seule fois dans leur vie. Celle de trop... Pour le reste, angéliques passez votre chemin et cow-boys allez bosser maintenant...

  • PetitSuisse le 14.02.2011 09:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ainsi donc...

    Ainsi donc se serait la faute aux opposants si l'initiative n'a pas passé selon la presse! Mais messieurs, c'est le principe même de l'opposition de faire opposition. Si le peuple a voté plus sur une affaire de traditions que "purement technique" comme il est dit c'est que justement cette initiative était mal ficelée. Au lieu de s'attaquer aux armes elle aurait du s'attaquer aux personnes dangereuses qui se trouvent derrière ces armes, ainsi l'honnête citoyen faisant de son loisir la chasse ou le tir ne se serait pas senti trahi, baffoué, suspecté de meurtre.

Les derniers commentaires

  • AC le 14.02.2011 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    Éveillé

    Oups! Il y a encore des infidèles éveillés.

  • françois le 14.02.2011 14:03 Report dénoncer ce commentaire

    au lieu de cette initiative bidon le PS

    ferait mieux de faire entendre sa voix au parlement. Car il n'a pas lutter contre la nouvelle loi, effective depuis janvier 2011 de faire payer des cotisations AVS aux retraités recevant des rentes AVS. Cela veut dire DOUBLER la PERTE du pouvoir d'achat que les retraités subissent chaque année et à les mettre dans la précarité et au social. La gauche ne sert vraiment à rien, sinon s'enrichir sur notre dos, de manière encore pire et sournoise que la droite et à vouloir détruire le pays. Peuple suisse ce n'est plus possible, notre CF actuel ne vaut pas mieux que ben ali ou moubarak!

  • Nick Nick le 14.02.2011 13:21 Report dénoncer ce commentaire

    Un genevois citadins

    Les commentaires sur les sites intenet des média français sont élogieux: ex: "un peuple armé et qui décide de ses propres lois? Ca c'est la vraie démocratie!" Les partisants de cette initiatives, les internationalistes, les bobos "modernes" pseudo-intellos qui nous prennent, nous, propriétaires d'armes responsables, pour des bouseux ne se rendent pas comptent de ce que le mot "liberté" signifie encore..

  • Adrien le 14.02.2011 12:46 Report dénoncer ce commentaire

    Faux problème

    Ce n'est pas les fusils qui tuent, ce sont les hommes. Et ne pas posséder une arme à feu ne s'arrêtera pas quelqu'un à tuer, il va trouver d'autres façons de le faire. Au Canada, il y a en moyenne plus de fusils par ménage que dans les États-Unis, mais beaucoup moins de décès par armes à feu. Ainsi, la présence d'armes à feu dans un ménage, c'est un faux problème. Et franchement, la présence d'une arme à feu dans une maison apporte avec elle une nécessité pour le propriétaire d'être responsable de cette question et l'obligation d'enseigner à ses enfants à propos de cette responsabilité.

  • incroyable le 14.02.2011 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Pas compris quand Savary,hier à la TV à

    admis avec un sourire rayonnant d'arrogance que sur plus de 40 initiatives du PS seules 6 avaient été acceptées par la peuple.A quoi sert-il ce parti?A dépenser l'argent du contribuable,s'enrichir sur son dos, loger leurs copains dans des palaces aux loyers dérisoires?Offrir des emplois dans les bureaux communaux à des immigrés qui parlent à peine le français au lieu de les proposer à des suisses,des gens qui massacrent les dossiers des CH au profit des dossiers de leurs copains immigrés à qui on accorde tout sans contrôles?PS vous êtes encore plus corrompus et faux-culs que les autres partis