Sécurité routière

10 mars 2011 10:36; Act: 10.03.2011 11:04 Print

Une «turbosieste» contre la fatigue au volant

La fatigue joue un rôle dans 10 à 20% des accidents de la route. Pour la déjouer, le Bureau de prévention des accidents propose la «turbosieste».

Une vidéo de la nouvelle campagne du bpa.
Sur ce sujet
Une faute?

Contre les dangers de la fatigue au volant, le Bureau de prévention des accidents (bpa) préconise une «turbosieste», soit dormir 15 minutes dès l'apparition de signes de somnolence au volant: yeux qui brûlent, paupières qui se ferment, baîllements répétés, frissons.

Consommer une boisson contenant de la caféine avant la «turbosieste» peut augmenter son efficacité, indique le bpa dans un communiqué publié vendredi à Berne. En revanche, écouter de la musique à plein volume, chanter à tue- tête ou baisser la vitre ne sont d'aucune aide.

Aussi dangereux que l'alcool

Au volant, la fatigue est aussi dangereuse que l'alcool, souligne le bpa. Elle réduit considérablement l'aptitude à la conduite, entraîne une mauvaise évaluation de la vitesse, une baisse de la concentration et une vitesse de réaction aussi lente qu'après avoir consommé de l'alcool.

Pour propager la petite sieste réparatrice parmi les conducteurs, le bpa organise mardi prochain la première «Journée nationale de la turbosieste». En collaboration avec le TCS, le Conseil de la sécurité routière et le Fonds de sécurité routière, il lance une campagne de trois ans qui s'adressera à divers groupes-cibles dont les seniors et les jeunes.

Accidents l'après-midi

Les accidents survenant le week-end et de nuit concernent avant tout les conducteurs âgés de moins de 40 ans, selon le bpa. La fatigue au volant est à l'origine d'accidents principalement l'après- midi chez les personnes de 40 ans et plus.

Personne ne peut prédire si et quand il va être envahi par la fatigue. Les causes de somnolence au volant sont un manque de sommeil, la conduite à un moment normalement consacré au sommeil, un rythme de sommeil perturbé voire des maladies comme l'apnée du sommeil ou la dépression.

Dormir suffisamment

Dans le pire des cas, le conducteur s'assoupit et les conséquences sont souvent fatales. Le seul moyen efficace de contrer la fatigue est donc de dormir suffisamment. Le conducteur qui se sent fatigué avant de prendre le volant ferait mieux de renoncer à conduire.

(ats)