Interlaken

19 juin 2011 18:02; Act: 19.06.2011 18:20 Print

Une Fête fédérale de jodel historique

Historique, la 11e édition de la Fête fédérale de jodel. La participation de la première lanceuse de drapeau a été saluée par le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. La fête s'est terminée sous le soleil.

storybild

La Fête fédérale de jodel à Interlaken.

Une faute?

La Fête fédérale de jodel s'est terminée dimanche sous le soleil à Interlaken (BE). La manifestation a toutefois connu des débuts difficiles en raison de la pluie. L'édition 2011 aura en outre été marquée par la présence historique de sa première lanceuse de drapeau.

La pluie aura joué les troubles-fête lors de la 28e édition de cette fête. Les averses sont responsables d'un nombre clairsemé de visiteurs le jeudi soir. Le soleil a toutefois daigné se montrer vendredi après-midi lors de la cérémonie d'ouverture avant de faire place à la pluie qui ne s'est laissé chasser que dimanche.

Le grand cortège final de dimanche a en effet été ensoleillé et a enthousiasmé les nombreux spectateurs. Au total, 11'000 personnes ont participé à la fête. Des formations de Suisses de l'étranger sont venues du Canada, des Etats-Unis, de Nouvelle-Zélande et d'Australie. Des participants provenaient même du Japon et de Corée du Sud.

Malgré les aléas de la météo, 55'000 visiteurs ont fait le déplacement samedi à Interlaken, ont indiqué les organisateurs. Alors que ceux-ci s'attendaient à une participation de 200'000 personnes sur les quatre jours, ils ont été finalement 150'000, a indiqué la cheffe de presse Patrizia Pulfer.

Le comité d'organisation, qui a tout de même parlé d'une fête réussie, a souligné l'atmosphère pacifique de l'événement. La présence policière avait été délibérément réduite à un minimum. Les équipes médicales ont de leur côté enregistré peu d'incidents.

«Chère Madame Fischbacher»

Dimanche, le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann a ouvert la cérémonie officielle en s'adressant aux jodleuses et jodleurs, aux joueurs et joueuses de corps des Alpes, aux lanceurs de drapeaux, ainsi qu'à «Madame Fischbacher», la première lanceuse de drapeau à se qualifier pour une fête fédérale de jodel. Un «événement historique» qu'il a tenu à saluer.

Le ministre de l'économie a aussi remercié les participants de faire de la Suisse «un produit toujours très demandé». Selon lui, le cor des Alpes, les drapeaux et les sonorités typiques du jodel «font partie de la Suisse au même titre que l'Eiger, le Mönch et la Jungfrau ou le chocolat».

Alors que l'UDC a lancé une initiative pour limiter les migrations qui pourrait remettre en question la libre circulation des personnes, Johann Schneider-Ammann a rappelé que la concurrence entre jodleurs était la même qu'en économie en ce qu'elle pousse «à donner le meilleur de soi-même».

«Une concurrence équitable est bonne pour notre pays», a-t-il déclaré, rappelant qu'aujourd'hui «la compétition ne s'arrête pas aux frontières nationales».

(ats)