Sénégal

27 septembre 2019 08:28; Act: 27.09.2019 08:53 Print

Une Fribourgeoise à «Ma thèse en 180 secondes»

La doctorante de l'Université de Fribourg dont la thèse traitait de traduction et d'étude philologique a réalisé une prestation «remarquée», insuffisante néanmoins pour l'emporter.

storybild

C'est à l'Université de Fribourg que l'étudiante finaliste a écrit sa thèse. (Photo: Keystone)

Une faute?

La sixième finale internationale du concours francophone de vulgarisation et d'éloquence «Ma thèse en 180 secondes», organisée jeudi soir à Dakar au Sénégal, a été remportée par une Belge. La candidate suisse de l'Université de Fribourg rentre bredouille.

Natacha Delrez de l'Université de Liège a raflé la mise en présentant sa thèse sur l'infection de l'anguille européenne (Anguilla Anguilla) par l'herpès virus anguilla et rebaptisée pour l'occasion «Il était une fois l'anguille, le virus et la luciole». Elle est repartie avec un chèque de 1500 euros (1700 francs), a indiqué dans la nuit la Conférence universitaire de Suisse occidentale dans un communiqué.

Dix-huit candidats d'autant de pays différents étaient en lice pour cette sixième édition. Victorieuse de la finale suisse en juin dernier à La Chaux-de-Fonds, Isabela Grigora de l'Université de Fribourg n'a pas été primée malgré une «prestation remarquée», souligne le texte. La doctorante a présenté en trois minutes le fruit de son travail «Alcuin, Ars grammatica ; traduction et étude philologique».

Derrière la Belgique, la 2e place est revenue à Madagascar, tandis que le podium a été complété par la France. Réservé aux doctorantes et doctorants, cet événement vise notamment à transmettre ludiquement leur passion pour la recherche au public le plus large.

Le concours sera à nouveau organisé l'an prochain dans les universités suisses. La finale nationale aura lieu le 26 mai 2020, à l'EPFL. Quant à la finale internationale, elle est programmée pour fin septembre à Paris, en France.

(nxp/ats)