Suisse

21 janvier 2020 11:56; Act: 21.01.2020 12:44 Print

Une brochure pour lutter contre la radicalisation

La Plateforme Jeunes et médias de l'Office fédéral des assurances sociales édite un guide de contre-discours pour empêcher que les jeunes vulnérables soient appâtés par les discours extrémistes.

storybild

La couverture du guide édité par l'OFAS. (Photo: OFAS)

Sur ce sujet
Une faute?

Une brochure, publiée ce mardi, compile les enseignements tirés de quatre projets pilotes visant à lutter contre la propagande extrémiste en ligne en y opposant des contre-discours et discours alternatifs. Elle doit servir de guide pour de futurs projets de prévention de la radicalisation.

Ces quatre projets ont été mis en oeuvre de 2017 à 2019 par la Plateforme nationale Jeunes et médias de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS). L'objectif était de produire des contre-discours et des discours alternatifs pour lutter contre la radicalisation en ligne.

Internet joue un rôle croissant dans la propagation de contenus extrémistes, autant religieux que politique, rappelle l'OFAS dans un communiqué. Les adolescents et les jeunes adultes sont particulièrement vulnérables et réceptifs aux messages extrémistes.

La propagande extrémiste prend des formes diverses, c'est pourquoi «sa prévention doit être plurielle», souligne l'OFAS. Les quatre projets ont misé sur une stratégie des discours consistant à lutter contre les contenus extrémistes en recourant aux mêmes formes médiatiques.

Briser les préjugés

Les contre-discours visent à déconstruire et discréditer les messages et les stratégies de propagande extrémiste en leur opposant des arguments. Les discours alternatifs consistent, eux, à diffuser des messages positifs pour briser les préjugés et favoriser la capacité de penser de manière nuancée ainsi que le vivre ensemble.

Ces contenus doivent offrir aux jeunes confrontés à des discours de propagande de trouver d'autres points de vue, des contre-arguments et des informations leur permettant d'être critiques. La participation des jeunes dans l'élaboration de ces projets a été un facteur de succès. Les discours ont ainsi gagné en authenticité.

L'extrémisme islamiste a été au centre de la majorité des projets, mais cette méthodologie devrait pouvoir être appliquée à d'autres formes d'extrémisme, notamment politique. La brochure «Discours de prévention de la radicalisation sur Internet» doit ainsi servir de guide et de repère pour l'élaboration de nouveaux projets visant à lutter contre les extrémismes et la radicalisation sur internet.

www.jeunesetmedias.ch/publications

(nxp/ats)