Berne

07 décembre 2018 15:38; Act: 09.12.2018 16:50 Print

L'accès au Palais fédéral refusé à une candidate

Hedi L.* se présentait de manière sauvage à l'élection du Conseil fédéral, mercredi, mais elle n'a pas pu entrer dans l'hémicycle.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Hedi L.*, une sexagénaire bernoise, se réjouissait de participer à l'élection du Conseil fédéral mercredi 5 décembre dernier. La femme ne voulait pas juste assister à l'événement, mais elle avait l'intention d'y prendre part activement. Comme n'importe quel citoyen ou citoyenne suisse possédant le droit de vote, Hedi L.* a présenté sa candidature pour l'une des deux places laissées vacantes par Doris Leuthard et Johann Schneider-Ammann.

Tôt le matin, elle s'est donc présentée avec la confirmation écrite de sa candidature dans la poche. Mais ses joies ont été de courte durée et se sont arrêtées sur le pas-de-porte du Palais fédéral. Arrêtée par le service de sécurité, elle n'a pas pu entrer dans le bâtiment.

«C'est à ne pas y croire», a-t-elle commenté à 20Minuten. «Je suis furieuse. Quiconque peut se porter candidat au Conseil fédéral, mais il est traité comme persona non grata le jour de l'élection», a-t-elle ajouté. La candidate n'a même pas pu assister à l'élection depuis la tribune publique.

Règlement strict

Karin Burkhalter des Services du Parlement rappelle que les critères d'entrée au Palais fédéral sont clairement établis. «Personne n'arrive et n'entre comme ça dans l'édifice», explique-t-elle. L'accès est assuré aux candidats qui ont été officiellement nominés par un groupe parlementaire. L.* aurait pu se faire inviter par un membre de l'Assemblée.»

Pour se présenter, Hedi L.* avait écrit à tous les membres de l'Assemblée fédérale et présenté son slogan: «Arrêtez l'immigration et plus de social pour les indigènes». Le jour de l'élection, le dossier de L.* figurait parmi ceux de candidates plus connues, comme Karin Keller-Sutter et Viola Amherd, qui ont finalement été élues.

Même si elle n'était pas présente dans l'hémicycle, Hedi L.* a peut-être obtenu des suffrages, mais personne ne peut le savoir. En effet, les noms des candidats ayant obtenu moins de dix voix ne sont pas mentionnés.

*Nom connu de la rédaction

(atk)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ptit rapporteur le 07.12.2018 15:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah madame

    vous auriez été d'un conseil d'administration d'ume assurance de la pharma la porte vous aurait été ouverte avec tapis rouge.

  • Duvent le 07.12.2018 16:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il manquerait plus que ça ......

    Comme quoi la politique Suisse est un cuisine interne. Nuit des longs couteaux, copinage, chantage entre partis ... une inconnue n'a rien à faire dans ce petit monde feutré !

  • La Suisse le 07.12.2018 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oui mais pas soutenue

    Son programme est pourtant réclamé...

Les derniers commentaires

  • L'Anarchiste le 08.12.2018 15:03 Report dénoncer ce commentaire

    La pauvre

    Elle croyait que la Suisse était une démocratie, elle va changer d'avis

  • Vmh le 08.12.2018 13:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre suisse

    Vive la démocratie pauvre suisse qui est gentiment entrain de sombrer pour être l'égal des pays qui nous entourent et pour faire plaisir à Bruxelles quand le peuple aura faim il sera trop tard. Et c'est demain.... merci mme d'avoir essayé votre slogan reflète la réalité

  • Arnaud le 08.12.2018 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Hahaha

    Ah ah ah! La fille du peuple qui croyait pouvoir se joindre aux illumatis, rothschild et francs-maçon.... la bonne blague! Bon au moins elle a pas fini comme Coluche, c'est deja ça...

  • Une citoyenne le 08.12.2018 12:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le Peuple devrait voter les conseillers fédéraux

    Personnellement je ne comprends pas pourquoi les conseillers fédéraux ne sont pas élus par le peuple comme les présidents dans les autres pays. Ils font leur cuisine entre eux et rien ne changera jamais dans notre si belle Suisse où l'on travaille que pour payer et que le salaire ne suffit plus pour vivre.

    • Rotschild le 08.12.2018 12:21 Report dénoncer ce commentaire

      Pas question,

      les CF sont aux ordres des banques et de la finance. Les citoyens doivent etre museés

    • Mathematique le 08.12.2018 18:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Une citoyenne

      Quand le CF sera composé de 7 alémaniques, dont 4 de Zürich, est-ce que vous comprendrez mieux? Les principes de représentation qu'ils s'efforcent de suivre ne sera jamais appliqué par le peuple même qui pensera avant tout à ses propres intérêts. Et les nombres ne mentent pas: 60-30-10 = 7 alémaniques, de temps à autre 1 romand « par erreur »

  • Duke le 08.12.2018 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Filtrage nécessaire

    Si chaque tocard pouvait se présenter au palais fédéral avec ses idées débiles on aurait pas fini...

    • Crocodeel le 08.12.2018 13:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Duke

      Faux, c'est la législation qui permet à quiconque de se présenter à condition de s'être inscrit ce qu'elle a fait ! C'est donc un déni de démocratie et cela devrait être réprimé !

    • Fred Eric le 08.12.2018 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Duke

      Parce que ils ont d'autres idées au CF les nouveaux nommé 1,3 milliard pour l'apéro à Juncker. 1 millon pour le déplacement en Pologne c'est quoi ces idées