Berne

22 juillet 2014 14:19; Act: 22.07.2014 14:19 Print

Une commune fait la chasse aux voleurs d’eau

A Hasle, près de Berthoud, des habitants se branchent sur les bornes hydrantes pour remplir, à l’œil, leur piscine. La commune réagit et promet une pluie d’amendes.

storybild

Plus question de faire le plein des piscines depuis les hydrants à Hasle (BE). (Photo: Keystone)

Une faute?

«Les hydrants ont un but précis: permettre en tout temps aux pompiers d’éteindre un incendie», a rappelé mardi, dans un communiqué, le conseil communal de Hasle, près de Berthoud.

Il réagissait ainsi au fait que, de plus en plus régulièrement, les paysans ou les entreprises de construction pompent de l’eau à ces bornes. La commune a même constaté que des citoyens faisaient le plein de leur piscine privée avec de l’eau ainsi prélevée gratuitement. L’administration communale veut voir cette pratique cesser et promet une amende pouvant aller jusqu’à 5000 francs aux contrevenants.

Remplir les piscines avec un tuyau d’arrosage

Prendre de l’eau à un hydrant est autorisé sporadiquement, après en avoir fait la demande à une commission communale compétente. Or, trop souvent, ces branchements sont faits illégalement. En plus, les bornes sont souvent endommagées dans cette opération.

Le conseil communal a donc décidé que, dorénavant, l’usage du précieux liquide provenant de ces bornes sera purement et simplement interdit. Les contrevenants seront dénoncés et mis à l'amende, et les éventuels frais de remise en état des installations seront mis à leur charge.

Les propriétaires de piscines privées sont invités à utiliser leur tuyau d’arrosage pour faire le plein, rappelle l’autorité communale. Et lorsqu’elles sont vidées, le liquide ne doit pas finir directement dans la nature mais doit passer par le réseau d'égouts, car l’eau de la piscine contient souvent des résidus de produits chimique polluants.

(tok/ats/jbm)