Zoug

08 février 2020 22:39; Act: 09.02.2020 10:01 Print

Une crèche aurait caché des enfants à la cave

Une structure du canton de Zoug aurait planqué des bambins lors d'un contrôle surprise parce qu'il n'y avait pas assez d'éducateurs présents ce jour-là. La crèche dément.

storybild

(Photo: Keystone/Monika Skolimowska)

Sur ce sujet
Une faute?

Les accusations sont graves. Au total, vingt-quatre personnes, travaillant ou ayant travaillé pour des crèches de la chaîne Globegarden, ont dénoncé divers faits répréhensibles au magazine en ligne «Republik». Parmi ces personnes figurent notamment cinq anciennes directrices de crèches.

Pour rappel: en Suisse, les crèches sont régulièrement contrôlées. Dans la majorité des cas, ces visites sont annoncées. Elles visent notamment à déterminer combien d'employés et combien d'enfants se trouvent dans la structure le jour de l'inspection. Selon les cantons, il ne doit pas y avoir plus de 5 à 7 enfants pour un employé.

Listes falsifiées?

En marge de ces contrôles annoncés, des employés de Globegarden - qui gère de nombreuses crèches en Suisse alémanique - auraient manipulé la liste des présences: ainsi, des noms d'éducatrices auraient ainsi été rajoutés alors qu'elles ne travaillaient pas ce jour-là. Certains noms d'enfants auraient par ailleurs été enlevés alors qu'ils se trouvaient bel et bien dans l'enceinte. Dans certains cas, des stagiaires auraient été appelés à la dernière minute juste pour qu'il y ait assez d'adultes par rapport au nombre de bambins. L'article de «Republik» ne précise pas combien de fois cela s'est produit.

La direction régionale d'une crèche située dans le canton de Zoug aurait même demandé aux salariés de cacher les enfants en surnombre à la cave lors d'un contrôle surprise.

Accusations rejetées

Urs Raschle, en charge des affaires sociales du canton de Zoug, explique à «20 Minuten»: «Fin 2018, nous avons effectué un contrôle surprise dans une crèche Globegarden du canton.» Après la visite, son service aurait été informé du fait que des enfants se trouvaient à la cave pendant l’inspection. Du coup, un deuxième passage surprise a été effectué peu de temps après. Selon Urs Raschle, rien d'anormal n'avait alors été constaté.

Contactée, la chaîne Globegarden rejette les accusations: «Il est évident que nous ne cachons pas d'enfants à la cave et que nous ne manipulons pas les listes de présences», assure la directrice Christina Mair. Elle ajoute que les crèches collaborent étroitement avec les autorités et ce de manière transparente.

(dgr/ofu)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nathlee le 08.02.2020 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nul

    Faut faire des contrôles surprises. Pourquoi l'annoncer c'est ridicule tout le monde peut s'y préparer. Après faut pas s'étonner !!!

  • Rocket Raccoon le 08.02.2020 22:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    autant se dédouaner, la seul chose à faire.

    Il est évident que nous ne cachons pas d'enfants à la cave et que nous ne manipulons pas les liste de présences Il est évident que vous n'allez pas avouer le contraire, au risque de vous faire lourdement sanctionné..

  • Andréas N. le 08.02.2020 22:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    St-prex

    Il y a eu un contrôle, ouf! Ce n'est pas partout qu'il y a des contrôles! Il y a un Fondation entre Morges et Aubonne ou il faudrait faire un grand contrôle. Car il y a des choses de loin pas normal !

Les derniers commentaires

  • Teechswiss le 09.02.2020 12:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Blanchiment d argent facile pour les sociétés étra

    Bonjour, Actuellement c est un moyen extraordinaire pour les sociétés étrangères de blanchir leurs argents, par contre on se tiens à bien cacher le réseau. AB au mafieux

  • Teechswiss le 09.02.2020 12:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La mafia salariale, argent caché

    Bonjour, ces crèches c est une mafia salariale. Le personnel c est que des étrangers avec des diplômes incertains car ça coûte rien, aucune CCT en vigueur pour les employés, qui sont tous exploités. Sans cité de nom un group français a acheté des crèches en suisse romande et impose leur règlement salarial, en suisse. Ils font venir des étrangers à des prix au plus bas, et ce personnel est incompétent. Renseignez -vous à avant de gaspiller votre argent pour ces sociétés françaises qui viennent cacher leurs argents en Suisse.

  • une pauvre suisse le 09.02.2020 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo

    hahah et la ou étaient la protection de l enfance ? trop occupé a en meder les parents qui s occupe bien de l eur enfants ! et la vos journalistes sont ou pour faire des vrais articles qui ferai vraiment avancer les choses...

    • Ange 0 et Démon 1 le 09.02.2020 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @une pauvre suisse

      pauvre suisse pas tant que ça ils seront quand même labellisés produits suisse de qualités ,pas tout le monde peu en dire autant !!! pour la protection de l' enfance ils font leur travail... recherche de clients

  • Ange 0 et Démon 1 le 09.02.2020 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ambiance terrifiante

    des enfants enfermé dans une cave est déjà dramatique en soi.............. avec mère Greta en éducatrice alors la je suis terrifié rien que dit penser

  • Ritchy le 09.02.2020 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    un truc à se faire virer

    donc si un employé de la crèche tombe malade, celle-ci doit refuser 7 enfants dont les parents ne pourront aller travailler...

    • Al Bert le 09.02.2020 12:29 Report dénoncer ce commentaire

      Réfléchis

      Ou avoir un remplaçant.... Comme dans les écoles...