Zurich

21 juillet 2016 16:32; Act: 21.07.2016 16:35 Print

Une école privée cible des opposants à Gülen

Un appel a été lancé sur Facebook à la fermeture d'une école à Zurich en raison de la situation politique en Turquie.

storybild

(Photo: AFP)

Une faute?

Soupçonnée d'être dans la mouvance de l'imam turc Fethullah Gülen, une école zurichoise a été victime de menaces sur les réseaux sociaux. Son directeur, qui désire rester anonyme pour protéger la sécurité de sa famille en Turquie, a alerté la police.

«Une femme a appelé sur Facebook à la fermeture de notre école», explique cet enseignant, né en Allemagne et établi depuis plusieurs années en Suisse. Il a informé les polices communale et cantonale, ainsi que les autorités scolaires de ces posts, tout en espérant que, après les vacances d'été, la situation politique en Turquie se soit calmée.

«École neutre»

«Les menaces que nous avons reçues sont liées à l'actuelle traque internationale aux partisans de l'imam Fethullah Gülen, elles sont exagérées, car notre établissement est suisse, neutre, laïc et suit le programme cantonal», complète le directeur. Son établissement compte 35 élèves d'origine balkanique ou turque et 5 professeurs.

«Notre seul but est de délivrer un enseignement de qualité permettant à ces jeunes des 7e à 9e année scolaire de s'intégrer», précise-t-il. Il rappelle toutefois que les fondateurs de cet établissement privé étaient pour partie inspirés par l'enseignement de Fethullah Gülen.

(nxp/ats)