Tessin

15 mai 2012 08:15; Act: 15.05.2012 15:16 Print

Une falaise s'effondre

Une masse rocheuse au-dessus de Preonzo, près de Bellinzone, s'est mise à bouger plus que d'habitude en fin de semaine passée. Tôt mardi matin, la première grande chute de roches a eu lieu.

Une faute?

Une masse rocheuse au-dessus de la zone industrielle de la localité de Preonzo, au Tessin, cause régulièrement des alertes depuis des années, mais elle s'est mise à bouger plus que d'habitude en fin de semaine passée. Les experts s'attendaient à un éboulement important ces prochains jours.

Les entreprises au pied de la montagne avaient été évacuées durant le week-end déjà, a précisé à l'ATS Roland David, le chef de l'Office cantonal des forêts.

La route cantonale est restée fermée sur le tronçon menacé et les élèves des classes primaires sont allés à l'école dans les communes voisines. Cette mesure avait été prise même s'il n'y avait pas de danger pour le centre du village et les écoles: elle avait pour but de réduire le trafic.

800'000 mètres cubes de roches

Lundi 14 mai, la roche bougeait entre 0,5 et 2 centimètres, selon Roland David. Des détecteurs mesuraient les mouvements en continu. De petits éboulements avaient été observés et tout indiquait qu'un gros effondrement allait se produire. Au total, 800'000 mètres cubes étaient en mouvement.

Un dynamitage n'était pas prévu, le fait que la roche soit constituée de pierres éparses représentant un danger trop grand pour les artificiers.

Mardi, à 1h45, la première grande chute de roches a eu lieu. L'éboulement s'est produit en plusieurs étapes et a duré une bonne partie de la nuit avec un nouveau éboulement important à 6h30.

Plus de 300'000 mètres cube de rocher ont dégringolé dans la vallée. Les plus gros blocs de roches ayant dégringolé jusque dans la vallée, l'autoroute A2 a été fermée pendant plusieurs heures.

Nouvel éboulement possible

La zone industrielle au pied de la montagne, évacuée depuis ce week-end, a apparemment été épargnée, a ajouté M. David. Aucun dommage n'a été découvert jusqu'ici, mais des recherches plus approfondies doivent encore être menées et l'accès à l'endroit reste interdit.

De même, la route cantonale entre Gnosca et Preonzo reste fermée. «Avant de faire de nouvelles déclarations, nous devons examiner l'état de la falaise», a expliqué Roland David. Quelque 500'000 mètres cube sont toujours instables et risquent de s'effondrer à leur tour.

Le directeur de l'Office cantonal des forêts s'est dit soulagé que l'éboulement se soit produit en plusieurs parties. «De gros dégâts ont ainsi été évités».

(20 minutes online/ats)