Abus sexuels

22 février 2011 12:33; Act: 22.02.2011 16:42 Print

Une liste noire des éducateurs pédophiles

Suite à l'affaire du travailleur social ayant abusé de plus de 120 enfants ou handicapés dans le canton de Berne, la profession discute des mesures à adopter.

storybild

Pour lutter contre les abus sexuels, une liste noire pourrait être créée. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La faîtière des institutions pour handicapés Insos a formé deux groupes de travail après l'affaire qui a éclaté le 1er février. Ce jour-là, la police révélait qu'un travailleur social bernois de 54 ans avait avoué avoir abusé sexuellement de plus de 120 enfants ou personnes handicapées ces 29 dernières années.

L'un de ces groupes de travail réévalue actuellement toutes les mesures de prévention d'abus sexuels afin de détecter d'éventuelles lacunes. Il examine aussi la question de la sexualité dans le cadre de ces institutions.

Une éventuelle liste noire sera discutée. Celle-ci serait analogue à celle tenue par la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP), laquelle consigne les noms des enseignants à qui a été retiré le droit de professer afin de protéger les élèves de possibles abus sexuels.

Recrutement

Le processus de recrutement du personnel des institutions doit être modifié. En plus des certificats de travail, il est impératif d'exiger des renseignements par oral de plusieurs personnes de référence. La présentation d'un extrait du casier judiciaire ou la signature d'un code d'honneur pourraient être exigés.

Le groupe de travail veut creuser aussi l'idée d'un registre personnel du collaborateur. Celui-ci consignerait par exemple ses aptitudes et ses formations continues.

Apprendre à dire «non»

Il faut aussi sensibiliser et soutenir le personnel et les pensionnaires dans ce domaine. Une meilleure communication, des moyens pédagogiques par exemple, doivent leur apprendre à pouvoir dire «non», à poser des limites.

Un organe d'alerte indépendant pourrait être créé. Celui-ci aurait pour tâche d'évaluer les situations d'abus supposés signalées par des voisins, des parents ou des thérapeutes.

(ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Abracadabra le 22.02.2011 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Une liste noire et...publique

    Il y a déjà longtemps qu'une telle liste devrait exister. La société doit protéger tous ses éléments et particulièrement les plus faible. Croire à la réhabilitation ou à la contrition des grands criminels après exécution de leur peine relève de la plus haute farce. Nous en avons des exemples tous les jours. Les vraies statistiques (pas celles manipulées par les gauchistes) montrent plus de 75% de récidives. Le Suisse doit définitivement mettre un terme à son laxisme.

  • Pat le 23.02.2011 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Très bonne idée. Je suis pour et pas seulement pour les éducateurs, mais une liste noir de toutes personnes ayant eu affaire à la justice réf. pédophilie. De plus, cette liste devrait être disponible sur internet et visible par tout le monde (comme ça si on engage un(e)babysitter on pourrait s'assurer qu'elle/il n'a pas un passé en rapport avec la pédophilie

Les derniers commentaires

  • Pat le 23.02.2011 11:37 Report dénoncer ce commentaire

    Bonne idée

    Très bonne idée. Je suis pour et pas seulement pour les éducateurs, mais une liste noir de toutes personnes ayant eu affaire à la justice réf. pédophilie. De plus, cette liste devrait être disponible sur internet et visible par tout le monde (comme ça si on engage un(e)babysitter on pourrait s'assurer qu'elle/il n'a pas un passé en rapport avec la pédophilie

  • Abracadabra le 22.02.2011 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Une liste noire et...publique

    Il y a déjà longtemps qu'une telle liste devrait exister. La société doit protéger tous ses éléments et particulièrement les plus faible. Croire à la réhabilitation ou à la contrition des grands criminels après exécution de leur peine relève de la plus haute farce. Nous en avons des exemples tous les jours. Les vraies statistiques (pas celles manipulées par les gauchistes) montrent plus de 75% de récidives. Le Suisse doit définitivement mettre un terme à son laxisme.

    • Antonin le 22.02.2011 23:24 Report dénoncer ce commentaire

      sadiques, racistes, sexistes et tortionnaires - ?!

      La liste noire des sadiques, racistes, sexistes et tortionnaires, cest pour quand ! Est lapplication des droit de lHomme et droit doit de lenfant, cest pour quand ! La Suisse devrai se maitre a la page !