Cryptoleaks

27 février 2020 17:07; Act: 28.02.2020 14:09 Print

Une machine de cryptage de Crypto exposée à Zurich

Le Musée national expose dès samedi à Zurich un ancien appareil de cryptage de l'entreprise zougoise qui date des années 50.

storybild

La machine de cryptage en question. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La machine CX-52 est l'un des premiers modèles que le Suédois Boris Hagelin a mis sur le marché en 1952 avec sa firme suisse Crypto, indique jeudi le Musée national suisse. L'ingénieur scandinave s'est installé en Suisse après la Seconde guerre mondiale. Il avait auparavant développé le même type de machines en Suède et fait fortune grâce à la vente d'une licence aux Etats-Unis.

Alliance du concepteur avec la NSA

Boris Hagelin entretenait des contacts réguliers avec le cryptologue américain William F. Friedman, devenu plus tard chef du département de cryptage des services secrets américains (NSA). Ensemble, ils ont finalement trouvé un moyen de donner aux Etats-Unis un accès à la CX-52. Lorsque cette dernière n'était pas utilisée correctement, la NSA pouvait en décrypter les informations.

Dans la mise au point des modèles suivants, Crypto a développé différentes versions: certaines sûres, d'autres moins. Les versions sécurisées étaient destinées aux pays de l'OTAN, à la Suisse et à la Suède, alors que les autres pays recevaient une version moins sûre de la machine. La NSA a été consultée pour le développement de chaque nouveau modèle.

Crypto vendue aux services secrets

Boris Hagelin a vendu sa firme en 1970. Les services secrets de l'Allemagne de l'ouest et la NSA ont alors repris l'entreprise Crypto par l'intermédiaire d'une société écran.

Il y a quelques semaines, la découverte d'un document du service suisse de renseignement révélait les méthodes de l'entreprise Crypto et confirmait les vieux soupçons la concernant. Au total, elle a permis à la NSA de décrypter les informations secrètes de 130 pays. La CX-52 a été remise au Musée national par un collectionneur.

(nxp/ats)