Conseil national

01 mars 2011 12:17; Act: 01.03.2011 14:35 Print

Une rallonge de 30 milliards pour le FMI

A la suite du Conseil des Etats, le Conseil national a accepté mardi d'accorder davantage de moyens au Fonds monétaire international (FMI) pour assurer la stabilité du système financier mondial.

Une faute?

Au grand dam de l'UDC et d'une partie des Verts, la Suisse pourra ainsi prêter quelque 30,5 milliards de francs au Fonds monétaire international (FMI). C'est par 93 voix contre 68 que la Chambre du peuple a approuvé un crédit cadre extraordinaire de 12,5 milliards de francs accordé au FMI et limité à deux ans. D'autre part, la ligne de crédit assurée par la Banque nationale suisse (BNS) au FMI sera multipliée par sept et passera à 18 milliards de francs. Enfin, les conseillers nationaux ont accepté que la Confédération garantisse les prêts de la BNS à hauteur de 950 millions de francs.

Dans un contexte de crise de l'euro, la Suisse a tout intérêt à contribuer à sauver les pays frappés par le surendettement. C'est ce qu'a estimé la majorité du Conseil national. L'UDC s'est retrouvée pratiquement seule pour refuser une rallonge au FMI, suite à l'augmentation de l'aide public au développement décidée lundi (hier), à laquelle la gauche conditionnait son soutien.

(ap)