Hinwil (ZH)

22 octobre 2019 23:12; Act: 23.10.2019 10:55 Print

L'auto fait un tonneau dans l'indifférence totale

Un accident survenu samedi midi sur l'A53 suscite beaucoup de questions chez nos collègues alémaniques. Contrairement à beaucoup d'autres conducteurs, un lecteur s'est arrêté pour aider les victimes.

Une faute?

«Le comportement de ces conducteurs me choque.» Un sexagénaire roulait sur l'A53 au niveau de la jonction de Hinwil (ZH) quand la dashcam installée sur son tableau de bord a enregistré un accident spectaculaire. Quelques voitures devant la sienne, un véhicule est parti en embardée, a brisé la clôture et a fait un tonneau avant de se stabiliser sur le flanc.

Rolf a ralenti et s'est arrêté sur le bas-côté après cette sortie de route. Ce qui a le plus surpris le sexagénaire c'est qu'il a été le seul à le faire. «L'accident s'est produit à environ 200 mètres devant moi. Le pire, c'est que les voitures qui m'ont précédé et qui ont vu l'accident, ne se sont pas arrêtées», fulmine-t-il encore, trois jours après. Il se rappelle avoir vu des autos ralentir pour éviter les débris sur la route sans pour autant s'arrêter pour venir en aide aux éventuels blessés.

D'autres usagers se sont ensuite arrêtés

«Dans une telle situation, vous vous arrêtez immédiatement, vous composez le numéro d'urgence et vous cherchez à venir en aide aux occupants du véhicule», insiste Rolf, qui explique avoir été le premier à se précipiter au secours des blessés. «Ensuite d'autres personnes m'ont rejoint» et à eux tous, ils ont pu extraire les occupants de l'habitacle de la voiture. «Ils ont eu beaucoup de chance. C'est un miracle qu'ils n'aient pas été blessés.»

La police cantonale zurichoise a confirmé que l'accident survenu dans le secteur, samedi à 11h30, n'a pas fait de blessé. En revanche, les dégâts matériels s’élèvent à plusieurs milliers de francs.

Acte punissable de trois ans de prison

Le président de Road Cross, la fondation de défense des victimes de la route, explique que venir en aide aux personnes prises dans un accident est une obligation légale, mais aussi morale: «Posez-vous la question de savoir si vous ne seriez pas heureux de recevoir de l'aide si vous vous trouviez dans la même situation.»

Sur le plan juridique, le TCS rappelle que «si quelqu'un se rend compte qu'une autre personne est en danger de mort, et qu'il est raisonnable de lui fournir de l'aide mais qu'il ne le fait pas, cela constitue un cas d'omission de prêter secours. Qui peut être puni d'une peine d'emprisonnement allant jusqu'à trois ans.»

(mon/jen/cga)