Suisse

11 octobre 2018 11:44; Act: 11.10.2018 16:17 Print

Le self-scanning augmente le stress du personnel

Le syndicat sonne l'alarme: le personnel employé aux caisses en self-service doit accomplir toujours plus de tâches en moins de temps.

storybild

La numérisation des caisses des supermarchés a des conséquences pour les employés. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Stress accru, multiplication des tâches, détérioration du contact avec la clientèle: les employés souffrent de la numérisation des caisses des supermarchés. Unia exige une revalorisation salariale et une meilleure protection du personnel.

Sondage
Utilisez-vous le self-scanning lors de vos achats en grandes surface?

Le personnel employé aux caisses en self-service doit accomplir toujours plus de tâches en moins de temps, selon une étude de l'Université de Berne, présentée jeudi par le syndicat Unia. Il doit notamment assurer le contrôle et la surveillance, ce qui n'a plus grand-chose à voir avec le métier de la vente.

Le stress augmente et le contact avec les clients devient plus difficile. Les longues périodes de travail debout entraînent des douleurs physiques. «Les innovations techniques doivent aussi se traduire par une revalorisation des conditions de travail et des salaires», a souligné devant les médias à Berne Anne Rubin, responsable du commerce de détail pour Unia.

Pas des agents de sécurité

Le syndicat réclame une meilleure protection de la santé du personnel. Certaines personnes travaillent jusqu'à huit heures d'affilée aux caisses automatiques. Il faut des remplacements plus fréquents, c'est-à-dire des tranches de trois heures au maximum, réclame Unia.

Les employés du commerce de détail souhaitent également être mieux protégés contre les agressions, selon les résultats de l'étude, basée sur une dizaine d'entretiens avec des employés de Coop et Migros. Le rôle du personnel de caisse n'est pas d'effectuer des tâches de sécurité. Il n'est ni habilité, ni formé à le faire, relève Anne Rubin.

Les grands distributeurs doivent s'engager pour des horaires plus prévisibles, réclame également Unia. La règle de 14 jours pour la planification doit être respectée. Les systèmes de self-scanning doivent servir à améliorer l'organisation du travail et à réduire la fragmentation des horaires.

Extrême flexibilité

La précarité, les contrats à l'heure, à temps très ou trop partiel, l'extrême flexibilité, le manque de formation et de perspectives professionnelles caractérisent le domaine des caisses, où travaillent essentiellement des femmes, résume Unia. Selon la présidente du syndicat Vania Alleva, cette évolution est préoccupante. Le nombre d'emplois précaires est en augmentation.

Les postes à plus de 50% font quasiment figure d'exception. Coop et Migros doivent montrer l'exemple dans l'amélioration des conditions de travail et des salaires, en particulier pour les femmes, affirme la présidente d'Unia Vania Alleva.

Besoin de formation ciblée

A ses yeux, la numérisation peut constituer une chance si les employés sont associés au processus de changement et à l'introduction de nouvelles technologies. Et surtout si tous bénéficient d'une formation professionnelle et continue ciblée. Or, «l'ensemble du système de formation est trop inerte pour suivre le rythme du changement», constate un employé interrogé dans l'étude.

Bien qu'en Suisse, il n'existe pas encore de supermarché entièrement automatisé, la numérisation dans le commerce de détail progresse très rapidement. Selon plusieurs études, 60% des consommateurs dans les magasins utilisent déjà des appareils numériques.

Coop et Migros, les deux géants de la branche, possèdent ensemble déjà plus de 4000 caisses de self-scanning dans toute la Suisse qui génèrent entre 20 et 40% du chiffre d'affaires.

Parallèlement, les entreprises de la branche économisent au niveau du personnel, car le nombre d'emplois a lentement mais constamment diminué depuis les années 90, note l'étude. Le secteur du commerce de détail compte environ 240'000 équivalents plein temps, soit quelque 323'000 employés.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Révoltée le 11.10.2018 12:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Non à ces caisses inhumaines

    Si chacun refusait de passer aux caisses automatiques (où c'est toi qui fait le boulot...) ces problèmes ne se poseraient pas. Nous sommes tous responsables. Je refuserai d'y passer tant qu'il y aura des humains. Sauvons nos emplois!!

  • didou le 11.10.2018 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pas etonnant

    en même temps quand on va à la migros et que y a que 3 caisses ouverte sur 12 faut pas s etonner que les gens préfère aller au self plutot qu attendre derrière des queues interminable aux caisses

  • Antoine de Fribourg le 11.10.2018 17:28 Report dénoncer ce commentaire

    Esclavagisme

    C'est super: on fait le boulot du personnel de caisse. Malgré le Code des Obligations, on travaille à loeil pour lui piquer son salaire. En cas d'erreur, on se fait traiter de (et comme un) voleur. Et en plus on fait stresser les travailleurs survivants et on les oblige à bosser dans des conditions pas possibles. Un seul parallèle me vient à l'esprit: lesclavage: ce n'est plus la Migros qui appartient à ses clients, ce sont les clients qui appartiennent à la Migros. Et pas qu'à elle d'ailleurs, n'est-ce-pas COOP, Manor et les autres?

Les derniers commentaires

  • Leon Jean le 17.10.2018 14:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bête

    Ces caisses automatiques permettent de constater à quel point l être humain est bête : entre les « ha on peut pas payer en cash » ceux qui débarquent avec le chariot, ceux qui savent pas scanner ... on y perd plus de temps qu on en gagne, preuve en est les queues qui sy forment ! On a besoin des caissiers et caissières qui font un travail important et remarquable, merci à elle et marre des ingrats irrespectueux qui leur parlent de manière irrespectueuse ! Merci mesdames et messieurs !

  • Annette le 12.10.2018 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    Protégeons le travail traditionnel des caissières

    Pour conserver le travail des caissières, je continue à passer aux caisses et ainsi je garde le contact avec le personnel.

    • clo clo le 14.10.2018 22:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Annette

      bravo enfin quelqu un de sensé

  • Queen le 12.10.2018 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons deux bras!

    Les magasins daccord et les restaurants !vous voyez le personnel courir tellement quils ont trop de travail et seulement deux bras,comment voulez-vous que les choses se passent bien !!eh oui UNIA il est temps dagir!!!!ces grand magasins sen mettent plein les poches puis ils vont investir à létranger!!!choquant non????

    • Pascal Brouillard le 12.10.2018 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Queen

      Non, pas tellement.

  • Coop Migros vente caisse le 12.10.2018 09:34 Report dénoncer ce commentaire

    Esclavage moderne

    Oui, condition de travail difficile, rester debout plus de x heures aux caisses automatiques salaire pitoyable pas de respect des employés le tout dirigés par des responsables frontaliers.. si tu n'es pas forte psychologiquement et physiquement tu fais une dépression. Courage aux caissières

  • Tout simplement le 12.10.2018 06:46 Report dénoncer ce commentaire

    Je Boycotte

    Je boycotte systématiquement les caisses automatiques et ainsi je PRÉSERVE leurs postes !! Stop aux machines qui remplacent le contact humain et en plus qui suppriment des postes !! Le comble de la stupidité humaine là

    • Captain Obvioud le 12.10.2018 18:25 Report dénoncer ce commentaire

      Logique

      La stupidité ne serait pas de continuer à faire ce que des machines font très bien ? De créer des efforts où il n'y a pas besoin pour créer des emplois 'fictifs' ? Si il y avait un réel besoin pour autre chose alors cela se ferait naturellement.

    • clo clo le 14.10.2018 22:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tout simplement

      oh mille bravo j adhère totalement à ce raisonnement. regardons plus loin que le bout de notre nez