Berne

27 juillet 2014 22:21; Act: 27.07.2014 22:36 Print

Urgentistes: denrée toujours plus rare

Les services des urgences dans les hôpitaux sont débordés.

Une faute?

Les institutions de soins constatent un manque de spécialistes. Idem pour les personnes travaillant aux soins intensifs. De plus, la Suisse forme trop peu de ces profils particuliers, écrit la «NZZ am Sonntag». Mais pas question de recruter des soignants à l’étranger comme c’est le cas pour des infirmiers ou des infirmières, souligne Petra Tobias, présidente de la communauté d’intérêts Soins d’urgence Suisse; la formation à l’étranger ne répond pas aux critères suisses.

Pour attirer des candidats, certains hôpitaux vont jusqu’à donner des primes à celui qui trouve la perle rare, constate le journal alémanique.

(jbm)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Stephan le 28.07.2014 07:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Travail ingrat

    Une amie à justement quitté son travail comme urgentiste, un travail ingrat, mal payé et des horaire de travail inhumain. Il faudrait avant tout revoir l'offre avant de se plaindre....

  • Survol le 28.07.2014 06:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Infos de différentes sources

    Quelle moquerie que cette info! Le personnel médical jeune manque d'expérience et c'est normal!......le personnel expérimenté, lui, coûte bien trop cher aux yeux des mauvais calculateurs! Et dire que certains voudraient encore repousser l'âge de la retraite, alors que la société actuelle méprise l'expérience pour des économies mal réfléchies!.......sauf en politique!

  • exurgentiste le 28.07.2014 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    normal c est un travail de vocation... les gens (comme moi) qui aimais bcp faire ce job ne le font pas car il n y as meme pas le petit avantage du salaire... alors autant allez travailler dans un emplois d un autre domaine mais qui as une renumeration "correct" et qui permets un ou deux petits extras.... parce que vivre pour bosser j ai essaye mais y a de quoi peter une durite

Les derniers commentaires

  • Ami le 28.07.2014 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le reveil des politiques ? ?

    Vu le manque de personnel soignant , je pense qu il y a un probleme salarial attrayant qui fait que. L argent donne aux assurances doit etre reparti a tout le personnel medical et pas seulement aux chirurgiens et compagnie. Il faut pas s etonner si il manque des urgentistes , infirmier/es qui font des heures en dessus de la normalite

  • exurgentiste le 28.07.2014 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    normal c est un travail de vocation... les gens (comme moi) qui aimais bcp faire ce job ne le font pas car il n y as meme pas le petit avantage du salaire... alors autant allez travailler dans un emplois d un autre domaine mais qui as une renumeration "correct" et qui permets un ou deux petits extras.... parce que vivre pour bosser j ai essaye mais y a de quoi peter une durite

  • exurgentiste le 28.07.2014 12:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    .....

    normal c est un travail de vocation... les gens (comme moi) qui aimais bcp faire ce job ne le font pas car il n y as meme pas le petit avantage du salaire... alors autant allez travailler dans un emplois d un autre domaine mais qui as une renumeration "correct" et qui permets un ou deux petits extras.... parce que vivre pour bosser j ai essaye mais y a de quoi peter une durite

  • Maisoui le 28.07.2014 11:24 Report dénoncer ce commentaire

    Lisible

    Une statistique de la population qui se rend régulièrement aux urgences pour rien serait plus lisible pour faire comprendre le pourquoi de cette situation.

  • Margot le 28.07.2014 11:05 Report dénoncer ce commentaire

    En lisant les commentaires à ce sujet

    brûlant, il me semble qu'il y a plutôt un problème d'organisation de fond à régler et de suite avec efficacité et respect pour tout le monde. Mais, quelle difficulté à changer de direction une machinerie cantonale, fédérale et surtout politique !!