Allemagne

25 février 2019 15:14; Act: 25.02.2019 15:23 Print

Uriella, qui dirigeait la secte «Fiat-Lux», n'est plus

Erika Bertschinger-Eicke avait fondé la secte en Suisse en 1980 avant de s'installer dans la région de la Forêt-Noire. Elle avait 90 ans.

storybild

«Uriella», prosélyte, a annoncé à plusieurs reprises la fin du monde. (Photo: Keystone)

Une faute?

Uriella, la dirigeante de la secte «Fiat-Lux», est décédée à l'âge de 90 ans, a annoncé lundi la commune allemande d'Ibach (D). Son mari, le porte-parole de la secte, a également confirmé sa disparition.

Erika Bertschinger-Eicke a eu 90 ans le 20 février. Elle avait fondé la secte «Fiat Lux» en Suisse en 1980 avant de s'installer dans une ancienne ferme à Ibach en Allemagne dans la région de la Forêt-Noire. Dans les années 1990, la secte comptait près de 700 membres en Suisse, en Allemagne et en Autriche. On ne recense actuellement plus que quelques membres.

«Uriella», prosélyte, a annoncé à plusieurs reprises la fin du monde. Les églises chrétiennes considèrent ce mouvement comme une secte.

La dirigeante de la secte s'est souvent retrouvée devant les tribunaux, notamment en raison de méthodes de guérison controversées. Elle avait par ailleurs vendu des remèdes innefficaces contre des maladies, notamment le sida. Elle avait dû aussi répondre de ses actes devant la justice pour avoir conseillé à trois femmes gravement malades de ne pas consulter un médecin, les patientes étaient ensuite décédées. Mais Uriella avait été acquittée.

Elle avait aussi été condamnée à une peine avec sursis en 1998 pour fraude et évasion fiscale.

(nxp/ats)