Zurich

10 janvier 2019 15:27; Act: 11.01.2019 11:04 Print

Une maman écoulait des billets inexistants

Une mère de famille risque 8 mois de prison ferme pour avoir vendu des tickets et des objets fictifs sur internet.

storybild

La prévenue a empoché 100 francs pour deux billets pour l'Open Air de Gampel... qui n'ont jamais existé. (Photo: Keystone)

Une faute?

Elle ne peut visiblement pas s'en empêcher: une trentenaire, déjà condamnée à trois reprises par le passé, a arnaqué une trentaine de personnes entre juillet 2015 et juillet 2016. C'est ce que rapporte jeudi le «Tages-Anzeiger». La Kosovare, mère de trois enfants, a vendu des billets de concert, des cartes journalières CFF, des smartphones et d'autres objets, tous inexistants. Elle passait à chaque fois par des sites tels que Tutti ou Anibis pour écouler ses stocks fictifs.

Elle a notamment vendu deux billets pour l'Open Air de Gampel (VS) à un prix de 100 francs. La femme de 31 ans est même parvenue à empocher 300 francs pour deux billets d'un concert d'Adele. A chaque fois, les victimes versaient l'argent sur le compte de la maman, sans jamais recevoir la marchandise en retour.

Condamnation en deuxième instance

L'accusée comparaît depuis jeudi en deuxième instance devant le Tribunal cantonal zurichois. Elle avait été condamnée l'été dernier par le Tribunal de district de Winterthour (ZH) à 6 mois de prison ferme pour escroquerie. Elle et son avocat espèrent désormais que cette peine sera réduite. Le Ministère public, lui, a pourtant requis une peine plus lourde: 8 mois de prison.

Selon l'acte d'accusation, la Kosovare doit au total 4100 francs, à 29 personnes.

(ofu)