Conseil national

08 juin 2017 07:55; Act: 08.06.2017 08:27 Print

Vers un référendum sur les futurs jets de combat?

La chambre basse va débattre ce jeudi de la nécessité d'un vote populaire sur les nouveaux avions de combat.

storybild

Le remplacement des 54 Tiger et des 30 FA-18 n'en est qu'à ses premiers balbutiements. Le débat au Parlement ne fait que débuter (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

S'achemine-t-on vers un référendum sur les futurs jets de combat? Le National aborde ce jeudi la question des nouveaux jets de combat. Le débat portera sur la nécessité ou pas d'un vote populaire. Le PS veut profiter du programme d'armement 2017 pour forcer la main au Conseil fédéral. Reste à savoir s'il ralliera une majorité à ce stade.

Les crédits destinés aux achats militaires ne peuvent en principe pas être combattus par référendum. Pour le Gripen, l'adoption parallèle d'une loi créant un fonds finançant l'acquisition des jets suédois avait permis au peuple de se prononcer, et de dire non.

De premiers balbutiements

Le remplacement des 54 Tiger et des 30 FA-18 n'en est qu'à ses premiers balbutiements. Des options, incluant une défense sol-air, ont récemment été présentées. La facture devrait s'élever à 8 ou 9 milliards de francs, mais des variantes allant jusqu'à 18 milliards ou descendant à 5 milliards existent aussi.

Lorsque d'aussi grosses sommes sont en jeu, il est d'usage que le peuple puisse se prononcer, estime le PS. Il va donc demander que le Conseil fédéral soumette au Parlement un arrêté de planification sur l'achat de nouveaux jets, soumis à référendum. Le gouvernement devrait y préciser la facture ainsi que son financement par le budget ordinaire.

Défense air-sol ?

Formellement, le Parlement n'était appelé à ce stade qu'à préparer l'achat de nouveaux avions de combats. Le Conseil fédéral lui demande 10 millions pour étudier cette acquisition mais surtout 450 millions pour prolonger en attendant l'utilisation des avions de combat FA-18 jusqu'en 2030.

La droite souhaite ajouter 20 millions afin que ces jets soient équipés pour des attaques au sol, une option qui n'existe plus pour les avions de combat depuis 1994. Cette idée fait polémique. La gauche s'élève aussi contre les 225 milllions destinés au réapprovisionnement extraordinaire des stocks de munitions de l'armée.

Ces achats sont inscrits dans le message sur l'armée 2017. Devisé en tout à 2,1 milliards, celui-ci se divise entre le programment d'armement proprement dit (900 millions de francs), le programme d'investissements autrefois compris dans le budget ordinaire (750 millions) et le programme immobilier militaire (461 millions).

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Badcox57 le 08.06.2017 10:19 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi pas, mais...

    ... je veux que l'on puisse aussi voter sur l'aide en faveur de pays étrangers ou sur les dépenses liées à l'Europe de l'Est. Il s'agit de sommes d'argent assez comparables sur lesquelles nous n'avons jamais eu notre mot à dire et qui sont souvent bien opaques. Et efficaces?

  • Marc le 08.06.2017 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Que le PS aille jusqu'au bout de son idée. Si le peuple doit pouvoir voter sur le budget ordinaire de l'armée, il faudra aussi qu'il puisse voter sur TOUS les budgets ordinaires de TOUS les départements... Ça promet une gestion rapide et intelligente du pays...ou pas...

  • Albert le Vert le 08.06.2017 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Citoyen, choisi pour ton pays

    Ce nouveau référendum est un foutage de gueule, Demander au citoyen le choix de l'avion comme la dernière votation, désoler j'ai pas fait d'étude dans les avions militaires... Je pense que l'on paye des professionnels pour ce genres de choix. A la limite sur une votation de principe, le montant importe peut, comme que comme il n'est jamais respecté. Une flotte pour la police du ciel, je pense que c'est obligatoire, mais pour faire joujoux en tant que force défensive, la Suisse n'a aucun rôle, ni efficacité ! Alors Messieurs. Faites votre job et ne vous retourner pas vers le citoyen quand vous ne savez plus que faire. Prenez vos responsabilités !

Les derniers commentaires

  • Totolecensuré le 08.06.2017 18:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    jets

    Tout le monde connaît l'efficacité de l'aviation et des missiles air-sol contre le terrorisme qui est le seul danger qui menace la Suisse. La plus puissante armée du monde, malgré son aviation et ses missiles s'est fait ridiculiser par des apprentis pilote. Mais, bon, ils pourront toujours servir à sulfater les vignes de celui qui propose de les acheter. On ferait mieux de consacrer cet argent pour des cerveaux, de l'informatique et des services secrets performants. Il est vrai que pour les meetings aériens c'est moins performant. Avec l'équipe de dirigeants, tous partis confondus qu'on a, il faut vraiment prier pour que des terroristes ne pensent pas à nous attaquer. Mes meilleures salutations aux bisounours.

  • trispa le 08.06.2017 17:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça depend

    si ils utilisent le budget de l'armée qu'ils fassent ce qu'ils veulent mais si ils veulent prendre les sous ailleurs c'est hors de question!

  • Yves Ouzon-Bézé le 08.06.2017 14:24 Report dénoncer ce commentaire

    Votons aussi

    Sur les dépenses sociales et le coût de l'asile !

  • S.Ouayonjust le 08.06.2017 13:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le peuple dabord

    Non , non et non, pas de nouveau jouet, pensez a ls population suisse de plus en plus appauvrie.

    • Frank Schaefer le 08.06.2017 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @S.Ouayonjust

      Sa va rien changer au problème !! Le budget de l'armée n'ira jamais ailleurs.

  • ptit rapporteur le 08.06.2017 12:43 Report dénoncer ce commentaire

    psychose

    D'accord avec vous M. Glattli, décidemment, toujours la psychose d'une guerre à la 39 - 45 dans ce pays. Mais ce qui est vraiment dela connerie humaine c'est ces budgets que l'ont doit absolument dépenser autrement, l'année suivante, on coupe les vivres. Les lois humaines seraient à reviser.