Fédérales 2019

22 octobre 2019 17:49; Act: 22.10.2019 18:23 Print

Vers une première historique en Valais

Ils ne sont désormais plus que cinq candidats pour défendre le Valais à Berne. Pour la première fois, le canton devrait être représenté par une femme ou un élu non-PDC.

storybild

Beat Rieder (PDC), Marianne Maret (PDC), Mathias Reynard (PS), Brigitte Wolf (Les Verts) et Cyrille Fauchère (UDC). (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Ils seront bien cinq candidats, dont deux femmes, à viser l'un des deux sièges valaisans au Conseil des Etats, dimanche 3 novembre prochain. Le dépôt des listes a eu lieu ce mardi. Pour la première fois depuis 1857, le canton devrait être représenté par une femme ou un élu non-PDC.

Au premier tour, Beat Rieder (45'678 voix) a devancé sa colistière Marianne Maret (39'660). Le Haut-Valaisan et la Chablaisienne feront une nouvelle fois cause commune face au bloc de gauche formé de Mathias Reynard (PS, 3e/36'323) et de Brigitte Wolf (Les Verts, 5e/24'799). Le gain historique d'un siège au National a poussé les écologistes à rester dans la course, afin principalement d'amener des suffrages au leader de la gauche.

Le vent en poupe

Si la réélection de Beat Rieder semble actée – le sénateur haut-valaisan n'est contesté par aucun parti -, la lutte se veut totalement indécise entre Marianne Maret et Mathias Reynard. La première pourra bénéficier d'un soutien de l'électorat féminin, sevré de représentante à Berne en cas d'échec de la citoyenne de Troistorrents.

Le second peut se targuer d'avoir obtenu le meilleur score d'un élu cantonal au Conseil national. Il cristallisera sur son nom les envies des Valaisans désireux de mettre un terme à l'hégémonie longue de 162 ans du PDC sur le Conseil des Etats. A l'image de l'ex-conseiller fédéral PLR Pascal Couchepin qui a déclaré lundi devant l'assemblée de son parti vouloir voter pour le socialiste.

Fauchère en faire-valoir

Au premier tour, Marianne Maret s'est classée deuxième dans le Haut-Valais, troisième dans le Bas et seulement cinquième dans le centre du canton. Pour l'emporter, la sexagénaire devra surtout convaincre de nouveaux électeurs dans le Valais romand où Mathias Reynard est sorti premier, dimanche.

Si Philippe Nantermod (PLR, 4e/25'797) a choisi de se retirer en accord avec l'assemblée générale extraordinaire de son parti, l'UDC demeure dans la course. Bien que largement distancé au soir du 1er tour, Cyrille Fauchère (6e/16'652) a créé la surprise en choisissant de poursuivre l'élection. Son maintien dans la course ne devrait avoir aucune influence sur le résultat au soir du 3 novembre.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • jo di natale le 22.10.2019 18:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rever

    Comme l'a dit je sais plus qui, Mathias Reynard est plus féministe que la candidate PDC... J'ose espérer que nous n'aurons pas une représentation 100% PDC, alors que ce parti ne représente qu'un électeur sur trois. fini le copinage! représentez les électeurs SVP, n'en déplaise aux conservateurs.

  • Louveteau le 22.10.2019 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouhouhouh

    Brigitte Wolf.....très drôle comme nom pour une verte!

  • Oser le 22.10.2019 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    changer et évoluer

    Go Mathias! Bouleversons les convenances

Les derniers commentaires

  • Sang 0 et Démon 1 le 24.10.2019 17:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le valais évolué enfin

    La bouteille matinal de lait sera remplacée par une caisse familliale de fendant et des pailles pour des soirée en famille dans la joie et la bonne humeur

  • Vraie Feministe le 24.10.2019 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faites comme je dis....

    Ne vous faites aucune illusion. Aucune femme de gauche ne votera jamais une femme du centre ou de droite. C'est l'idéologie partisane avant le combat pour les femmes. Tous les faits l'ont démontré ces dernières années.

  • zKO le 23.10.2019 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vS

    vive le valais !

  • Jean - Marc le 23.10.2019 22:40 Report dénoncer ce commentaire

    PLR purs politiciens

    Pascal Couchepin de pense qu'aux prochaines élections pour son parti, avant les coûts de la santé, le climat, et toutes autres thématiques touchant très concrètement les Suisses. La preuve: niveau idées, les PLR est bien plus proche du PDC que du PS ! Et je fais le pari que dans 4 ans, si Reynard passe, le PLR parlera de la "législature" Rieder-Reynard comme n'ayant pas marché et que niveau représentation, c'est trop â gauche ! Ne pas oublier que le Conseil d'Etat représente le canton ! Et le PDC est bien présent au Grand Conseil, au Conseil d'état et dans les exécutifs communaux.

    • Jean Raoul le 24.10.2019 07:08 Report dénoncer ce commentaire

      Jean Marc sans réflexion

      Couchepin n'est pas le PLR ! Comme Jean-Marc n'est pas le Valais

    • Carlo63 le 24.10.2019 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean - Marc

      Le PDC à lui seul ne peut pas obtenir des majorités au sein de la petite chambre. La cohabitation entre le PS et le PDC est - d'un point de vue des idées politiques - quasi impossible (lire Le Nouvelliste de ce matin ou le PDC le dit ouvertement). Nous avons loupé une occasion unique, d'un centre droit uni et efficace. Avec un PDC et un PDC on aurait eu le poids pour créer des majorités - c'est purement mathématique - il faut 24 sur 46 pour une majorité - alors: comment obtenir des majorités avec deux camps qui ne s'aiment pas et qui sont sensés représenter notre canton ???

  • Grrr le 23.10.2019 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stp, reviens!

    Moi j'aimerais voter le meilleur: Yannick Buttet!